Dans un billet de blog, Google a annoncé des nouvelles mesures, parmi elles la gratuité des fiches produits dans l’onglet Shopping.

« Les magasins ont réussi à transformer leurs clients en clients Internet », confiait aux Échos Marc Lolivier, le directeur général de la Fédération de la vente à distance et du e-commerce (Fevad).

Pendant le confinement les entreprises ont axé leurs stratégies sur le commerce en ligne, qui a explosé. Selon l’article des Échos, les sites marchands des chaînes de magasins dans le non alimentaire ont crû de 67%. Ainsi, Fnac, Boulanger et Decathlon ont plus que doublé leurs ventes en ligne. Les pures-player comme Amazon ou Cdiscount ont enregistré en mars et avril une croissance de 4%.

Google saisit cette opportunité et avant la fin du mois d'octobre, les fiches produits de l’onglet Shopping deviendront gratuites pour les commerçants en Europe, au Moyen-Orient ainsi qu’en Afrique. Cette gratuité s’applique même aux entreprises qui n’achètent pas de publicité à Google. Pour ceux qui sont clients du Merchant Center, les fiches produits gratuites le seront également et s’afficheront automatiquement dans l’onglet Shopping.

La gratuité des fiches produits est testée aux États-Unis depuis le 27 avril 2020.

Google Shopping mise sur les PME

Selon une étude réalisée par Google, en France, 99% des entreprises sont des petites et moyennes entreprises (PME) ; soit une entreprise qui compte moins de 250 personnes et dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse 50 millions d’euros, et dont bilan n’excède pas 43 millions d’euros. Un tiers d’entre elles n’ont pas de site internet, les perspectives de développement sont donc énormes.

Partant de ce constat, Google a choisi comme stratégie de se rapprocher des PME afin de dynamiser leurs ventes. Durant le mois de septembre, l’entreprise américaine a proposé les formations “Accélérons le commerce ensemble” qui a permis à Google de comprendre les attentes des PME afin de développer son offre. À la suite de ces rencontres, l’américain a lancé un site entièrement dédié aux PME, en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni.

Selon une étude de BPIFrance, sur le deuxième trimestre 2020, 91% des dirigeants anticipent un impact négatif de la crise sur leurs activités. 41% prévoient une baisse de plus de 30% de leur chiffre d’affaires annuel. À cela s’ajoutent les nombreux prêts contractés par les entreprises pour faire face à la crise sanitaire. L'annonce de Google qui arrive juste avant les fêtes de fin d’année s’annonce positive pour les commerçants, particulièrement pour ceux qui ont leur bilan comptable calqué sur l’année civile.