Le MIT et Boston Dynamics s'associent pour aller plus loin dans la lutte contre le Covid-19. Avec Docteur Spot, une version médicalisée du petit robot-chien Spot de Boston Dynamics, l'objectif est de limiter les contacts physiques entre les patients atteints du Covid-19 et les médecins.

Le Docteur Spot protège les médecins

Il n'est pas si simple en milieu hospitalier de limiter la propagation du virus. De nombreux professionnels de santé ont été contaminés et d'autres sont même décédés du Covid-19. Les médecins et les infirmiers doivent régulièrement prendre les mesures des signes vitaux de leurs patients afin de leur fournir des soins appropriés. Ces rencontres régulières facilitent la propagation du virus malgré les nombreuses mesures de protection des professionnels de santé.

Pour tenter d'aller encore plus loin et d'éviter au maximum les contacts entre malades et médecins, une collaboration entre le MIT, le Brigham and Women's Hospital et Boston Dynamics pourrait ouvrir la voie à de nouvelles solutions. Les chercheurs sont désormais capables d'obtenir les mesures vitales de leurs patients sans mettre directement en danger le personnel de santé de première ligne. C'est le Docteur Spot qui pénètre dans la chambre des malades et qui s'occupe de tout.

Les chercheurs du MIT décrivent comment ils ont développé et utilisé le Docteur Spot, une version personnalisée du robot à quatre pattes de Boston Dynamics, pour pouvoir utiliser un équipement de surveillance sans contact physique. Le Docteur Spot est équipé d'une tablette qui permet aux médecins et aux infirmiers de s'entretenir en quasi "face à face" avec le patient pendant que le robot effectue les examens.

Une solution de robotique qui pourrait se généraliser

Cette solution de télémédecine va permettre de réduire le risque d'exposition du personnel médical, mais aussi de réduire considérablement l'utilisation des équipements de protection individuelle comme les masques ou les blouses. Cela doit donc permettre de placer ces équipements là où ils sont les plus nécessaires. En avril dernier, Spot avait déjà réalisé cet exploit en guise de test toujours au sein du Brigham and Women's Hospital. Il a également patrouillé dans un parc de Singapour pour faire respecter la distanciation sociale.

Pour être tout à fait précis, Docteur Spot est capable de mesurer simultanément les signes vitaux, notamment la température de la peau, la fréquence respiratoire, le rythme cardiaque et la saturation en oxygène du sang. Tous les paramètres nécessaires pour déterminer l'évolution du Covid-19 chez un patient. Pour le moment Docteur Spot ne travaille qu'avec des patients volontaires, avant d'être généralisés peut-être dans d'autres hôpitaux du pays.