À peine un mois après l’annonce de l’évincement de Rony Abovitz à la tête de Magic Leap, on apprend que la startup américaine spécialisée dans la réalité virtuelle a trouvé son nouveau CEO. Il s’agit de Peggy Johnson, qui occupait jusqu’à peu le poste de vice-présidente exécutive du développement commercial chez Microsoft et qui a passé 24 années de sa carrière chez Qualcomm.

Magic Leap en crise

Les derniers mois ont été difficiles pour Magic Leap. L’entreprise qui a révélé pour la première fois ses lunettes de réalité augmentée en 2017 n’a finalement jamais réussi à faire de ses produits des succès commerciaux, et ce, malgré d’importants soutiens financiers, comme par exemple les 400 millions de dollars levés en 2018 auprès du fonds d’investissement souverain d’Arabie Saoudite. En cause notamment, des prix trop élevés pour une utilisation grand public et une concurrence importante avec Microsoft et son HoloLens.

Le déclin pour la startup américaine s’est alors intensifié en ce début d’année 2020, avec le licenciement de la moitié de ses effectifs. Elle a finalement échappé in extremis à la faillite en annonçant un changement de positionnement stratégique, en passant du B2C au B2B, et en réussissant une levée de 350 millions de dollars. S’il s’agit d’une bonne nouvelle pour la firme, on ne peut pas en dire autant pour Rony Abovitz, alors Directeur Général de Magic Leap, qui a été évincé par les nouveaux investisseurs.

Peggy Johnson nommée femme de la situation

Pour lui succéder, c’est Peggy Johnson qui a été nommée. Après avoir passé 24 ans chez Qualcomm, la femme est devenue vice-présidente exécutive du développement commercial chez Microsoft en 2014. Forte d’une expérience solide dans les domaines de la technologie et des affaires, elle prendra son poste de CEO de Magic Leap au 1er août 2020.

Elle aura notamment pour mission de redresser l’entreprise et de mener sa transition du B2C vers le B2B. Dans le communiqué de presse officiel annonçant sa nomination à la tête de Magic Leap, la femme d’affaires et ingénieure conclut :

“En tant que PDG, j’ai hâte de bâtir des relations durables, qui relient la technologie et le pipeline révolutionnaires de Magic Leap aux besoins numériques étendus des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs.”