Dans l’état de New York, épicentre de la pandémie de Coronavirus aux États-Unis, il est possible depuis le 18 avril de se marier par visioconférence. Les fonctionnaires de l’état pourront librement délivrer une licence de mariage aux couples qui le souhaitent.

La vie s’organise en visioconférence

Tous ceux qui le pouvaient se sont placés en télétravail, faisant exploser les performances des applications dédiées comme Zoom ou Teams. L’activité professionnelle n’est pas le seul secteur pour lequel ces applications rendent bien des services. En ces temps de confinement, les activités sociales se déportent également sur la visioconférence, l’exemple numéro un reste les « coronaperos », à New York ce sont désormais les « visiomariages », légaux qui seront possible.

Dans la même catégorie

L’état est actuellement soumis à des mesures de confinement, certes plus légères qu’en France, mais qui interdisent toute réunion familiale ou entre amis. Avec plus de 13 000 morts, l’état est le plus touché des États-Unis, son confinement pourrait durer jusqu’au 15 mai.

C’est sans doute pour offrir quelques moments de gaietés au milieu de cette crise que Andrew Cuomo, le gouverneur de l’état, a décidé le 18 avril de signer un décret autorisant les mariages. Le bureau des mariages de New York était fermé depuis le 20 mars.

Le gouverneur, au cours de son annonce n’a pu contenir une pointe d’humour sur les effets délétères du confinement sur les couples qui se redécouvrent, « Je crois savoir qu’en ce moment, le nombre de divorces augmente et celui des mariages diminue », a-t-il déclaré.

Son adjointe, Melissa DeRosa s’est montrée plus concrète sur le contenu du décret, « nous prenons dès aujourd’hui un décret permettant aux gens d’obtenir leur licence de mariage à distance et aux fonctionnaires de célébrer les cérémonies par visioconférence ».

L’industrie du mariage en difficulté

Selon BFMTV, en France, plus d’un mariage sur deux pourrait être annulé en 2020. Il faut dire que sans cérémonie ni invité ni pièce montée, le plus beau jour de sa vie peut vite devenir décevant. Pourtant quelques exemples de cérémonies festives ont fait parler d’elles depuis le début de la crise sanitaire démontrant que le bonheur se fraye toujours un chemin.

Rassurant pour les couples new-yorkais qui décideront d’adopter cette cérémonie d’échange des consentements 2.0. À défaut d’être parfait, s’unir dans cette circonstance si particulière sera probablement inoubliable.