La tendance est à l’abonnement streaming : Netflix, Disney +, Spotify ou encore Apple Music, de plus en plus de personnes accèdent à du contenu de manière légale. C’est sans doute là l’une des raisons des résultats d’une étude de l’EUIPO. En effet, l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle rapporte que la tendance est à la baisse en matière d’accès à du contenu mis en ligne suite à un piratage. 

Le piratage et l’accès au contenu piraté en baisse en Europe

L’étude se base sur des données récoltées entre 2017 et 2018. L’EUIPO s’est penchée sur pas moins de 70 milliards de connexions internet sur une période de 21 mois : de janvier 2017 à septembre 2018 donc. L’auteur de l’étude a également été aidé de la société anglaise MUSO dont le travail consiste à pister la consommation en ligne de contenus protégés par des droits d’auteurs. 

Globalement, une baisse de 15% a donc été constatée par l’EUIPO. En détail, cela toucherait en premier lieu la musique avec 32%, puis les films à hauteur de 19% et les programmes télévisés avec 8%. 

En France, l’étude note qu’un internaute avait accès environ à 12 contenus piratés par mois au début de 2017 et seulement 11 fois à la même période, en 2018. Cette baisse a été observée globalement en Europe, même si certains pays comme la Lettonie, Malte, ou encore la Slovénie font exception en enregistrant une hausse du piratage. 

Les raisons de ces baisses

Si l’étude n’évoque aucune raison à ces baisses de piratage et d’accès à du contenu piraté, il est plutôt simple d’en imaginer les raisons. 

Netflix, Spotify, Apple Music, Disney +, et toutes les autres plateformes de streaming musical, vidéo en sont probablement à l’origine. Avec leurs offres familiales, ou encore individuelles, mais intéressantes, ces plateformes séduisent de plus en plus de personnes. Certaines multiplient même les comptes : Netflix et Amazon Prime Vidéo ou encore OCS par exemple.