Une nouvelle étude parue dans la revue médicale JAMA Pediatrics indique que les écrans ont un impact néfaste sur la structure du cerveau des enfants. Des résultats particulièrement inquiétants, surtout lorsque l’on voit la place de plus en plus importante que les smartphones, tablettes, et autres gadgets prennent dans nos vies.

Certains enfants passent un temps considérable sur les écrans, et cela peut avoir des effets alarmants. L’année dernière déjà, une étude canadienne démontrait que limiter le temps d’écran des enfants permettait d’améliorer leurs capacités cognitives. Cette nouvelle étude est encore plus inquiétante. Selon ses résultats, les écrans modifient la structure physique du cerveau des plus jeunes.

La matière blanche touchée

Afin de parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont travaillé avec 47 enfants de 3 à 5 ans. Ces derniers ont effectué un test afin d’analyser leurs capacités cognitives, tandis que leurs parents ont dû répondre à plusieurs questions. Ils ont notamment été interrogés sur le temps passé par leurs enfants devant un écran et sur le type de contenus qu’ils regardaient. En plus de cela, les scientifiques ont réalisé des IRM du cerveau de chacun des petits.

Le résultat de ces examens sont sans équivoque. Les chercheurs ont ainsi remarqué que les enfants qui passaient plus de temps derrière un écran avaient une “intégrité de la matière blanche” inférieure à celle des autres. La matière blanche permet de connecter les différentes régions de la matière grise, et joue un rôle primordial dans la transmission des communications entre les cellules nerveuses. Normalement, elle se développe lorsque les enfants font l’apprentissage du langage. D’ailleurs, les enfants qui passait un temps conséquent derrière un écran ont obtenu de moins bons résultats aux tests, leurs compétences en langage étant moins développées que celles des autres.

Un sujet très important pour l’avenir

Il faut toutefois prendre les résultats de cette étude avec des pincettes, l’échantillon de participants étant relativement faible. Néanmoins, ce sujet extrêmement important pour l’avenir doit absolument être étudié beaucoup plus profondément. C’est pourquoi une vaste étude s’étendant sur une décennie a été lancée en 2018 aux États-Unis. Son but : comprendre l’impact réel des écrans sur le cerveau des plus jeunes. 11 000 enfants participent à cette investigation qui consiste à les questionner et effectuer des scanners de leur cerveau.

Les premiers résultats de cette enquête, parus fin 2018, étaient peu encourageants puisque les chercheurs ont décelé un amincissement du cortex des enfants passant beaucoup de temps sur les écrans. Il s’agit d’une partie du cerveau qui permet les fonctions telles que le langage, la mémoire ou encore la commande de mouvements.

Il faudra toutefois attendre afin de comprendre les conséquences des écrans sur les plus petits. Surtout, n’hésitez pas à consulter les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui dresse une liste de conseils pour les enfants selon leur âge.