C’est officiel : en Chine, les usagers du métro peuvent désormais payer leurs titres de transport en scannant leur visage grâce à la reconnaissance faciale. Cette technologie est de plus en plus présente dans le pays. Nous savions que ce projet était dans les cartons mais cette fois-ci c’est bien la réalité.

18 stations sont déjà équipées du système biométrique

Un récent rapport du South China Morning Post explique que le métro de la ville de Shenzhen, grande ville au sud de la Chine, a commencé à utiliser une technologie de reconnaissance faciale. Ce système permet par exemple aux personnes âgées (60 ans et plus) de prendre leur billet de métro gratuitement. Après le déploiement de cette technologie à Shenzhen, d’autres villes comme Jinan, Shanghai, Qingdao, Nanjing et Nanning ont décidé d’expérimenter ce système de reconnaissance faciale.

En réalité, ce système a été déployé dans 18 stations et 28 guichets automatiques en sont déjà équipés. Le géant technologique chinois Tencent, est à l’origine de cette technologie de reconnaissance faciale. Dans les semaines qui arrivent, l’entreprise prévoit d’étendre sa technologie qui permet de délivrer des billets de métro gratuitement, aux vétérans de l’armée. Nous ne sommes qu’au début du déploiement de la reconnaissance faciale dans les métros chinois, mais 500 personnes utilisent déjà chaque jour ce nouveau système à Jinan.

La reconnaissance faciale inquiète-t-elle les chinois ?

La reconnaissance faciale est déjà bien implantée en Chine et les habitants sont habitués à cette technologie. AliPay et WeChat ont largement contribué à son développement. La Chine est d’ailleurs le pays qui possède le plus de caméras par nombre d’habitants au monde. D’ici 2020, le pays devrait compter 450 millions de caméras de surveillance.

Le sujet est particulièrement sensible, pourtant les chinois semblent accepter sans broncher les différents systèmes de reconnaissance faciale que le gouvernement décide d’intégrer un peu partout. D’après un récent sondage publié par l’Association chinoise des paiements : 85 % des consommateurs chinois sont à l’aise avec le paiement par une méthode biométrique telle que la numérisation des empreintes digitales ou du visage.