Google tient à rester leader du paiement mobile en Inde
ApplicationTechnologie

Google tient à rester leader du paiement mobile en Inde

Le géant du net tient à créer une nouvelle impulsion pour maintenir Google Pay en tête du marché du paiement mobile en Inde

Tandis que Jay Yagnik a annoncé hier l’implantation d’un laboratoire de recherche en Inde, une autre annonce a été faite lors de l’évènement annuel de Google à New Delhi : le développement du paiement mobile avec l’application Google Pay, et le lancement de la plateforme Spot, qui proposera un service de vitrine digitale pour l’application. Le géant du net s’inspire donc d’une stratégie ultra efficace pour séduire les utilisateurs, et popularisée par WeChat.

Google vise l’efficacité sur le marché indien

L’Inde, dont la population est relativement « nouvelle sur internet », et « peu habituée à certaines applications », comme le rappelait Himanshu Guapta, ancien dirigeant de WeChat, tandis qu’il expliquait l’immense succès de plusieurs applications chinoises dans le pays.

Il faut dire que le marché de l’Inde est prisé. Et pour être sûr de pouvoir s’y implanter efficacement, Google a choisi d’utiliser le paiement mobile. Le géant du net a donc mis tout en oeuvre pour faire fructifier son système de paiement mobile – Google Pay – à travers sa plateforme Spot, avant que ses concurrents Facebook, Amazon Pay, Paytm et PhonePe, ne le rattrapent sur le marché.

Quand on pense que l’Inde représente un demi-milliard d’utilisateurs potentiels, le gain de temps opéré n’est pas négligeable. Ambarish Kenghe, directeur management de Google Pay ajoute que parmi les 60 millions d’entrepreneurs moyens recensés en Inde, un petit nombre seulement dispose du support de paiement mobile, « imaginez la transformation possible si la plupart de ces commerçants disposent du paiement mobile » déclare-t-il.

Spots fonctionnant comme une véritable vitrine digitale, les « consommateurs peuvent découvrir, acheter et s’engager dans un service sans avoir à installer une application, créer un nouveau compte ou partager de données bancaires avec aucun des services utilisés » expliquent les représentants de la firme. Avec une telle initiative, le groupe souhaite permettre aux utilisateurs de découvrir massivement et rapidement tout un ensemble d’applications Google.

Plus concrètement, comme le rapporte l’un des intervenants Google, un utilisateur peut plus facilement avoir accès à son restaurant favori sur le temps du midi, ou à un service de réservation de chauffeur au moment opportun. L’action sera beaucoup moins laborieuse que s’il avait à passer par un service classique de paiement. De quoi séduire plus facilement une population encore en train de s’adapter au monde numérique.

A donc été mis en place le Spot code pour faciliter le paiement des services à régler en présentiel. Les utilisateurs pourront scanner le spot code, fonctionnant comme un code-barres à double dimension (soit QR Code) avec capteurs NFC, pour faire passer directement une application ou un produit dans Google Pay. Possibilité qui, au passage, permet aux développeurs de faire transiter leurs sites et leurs applications vers un code à programmation plus légère, autrement dit comportant moins de lignes JavaScript, précise les représentants de Google. De nombreux partenaires ont déjà adhéré à ce système comme UrbanClap, Goibibo, MakeMyTrip, RedBus, Eat.Fit et Oven Story, ajoute Google.

Ce n’est pas tout, Google annonce aussi avoir introduit un Job Spot relié à Google Pay, incluant Swiggy, Zomato, et Drunzo, pour permettre aux usagers de découvrir plusieurs emplois auxquels il est facile de postuler. Les utilisateurs auront seulement besoin de faire part de deux éléments pour adhérer à ce système. Il suffira de préciser le type d’emploi recherché et sous quels délais en ont-ils besoin.

Job Spot Google
Crédit : Google Job SPot

A l’image de la Chine, le paiement mobile s’est déjà largement implanté en Inde. Google s’y attelle depuis 2017, en collaboration avec le gouvernement indien pour mettre en place l’infrastructure des interfaces UPI (United Payments Interface (UPI) transactions). Au total, les transactions représentent déjà 110 milliards de dollars, pour 67 millions d’utilisateurs, « seulement »… pas étonnant que Google souhaite donner une nouvelle impulsion à son application pour séduire le reste de la population indienne.

La firme a ajouté qu’elle allait bientôt proposer des cartes de crédit avec un support digital Token (jeton d’identification aussi utilisé par Apple Pay). Ainsi les détenteurs de cartes de crédit n’auraient plus à utiliser leur numéro de carte pour leurs transactions.

Send this to a friend