La Chine a développé bon nombre d’applications ces derniers temps. C’est d’ailleurs pour cela qu’à ce jour, le pays possède 44 des 100 applications Android les plus populaires en Inde, contre seulement 18 un an auparavant, selon un rapport du FactorDaily. L’inde est un pays que beaucoup d’états ou d’entreprises sollicite au vu de sa forte population, comme par exemple Spotify qui souhaite s’implanter massivement là-bas.

La liste ci-dessous présente les principales applications chinoises utilisées en Inde, dont TikTok qui fait fureur depuis quelque temps, ou encore Helo et LiveMe. Citant des données de Sensor Tower, le rapport de FactorDaily démontre qu’en 2018, cinq applications chinoises sont présentes dans le top 10, contre seulement deux en 2017.

Liste des applications les plus utilisées en Inde

Source : Sensor Tower

La vitesse à laquelle ce changement a eu lieu est assez surprenant, mais cela n’a rien d’étonnant lorsque les deux entreprises chinoises Alibaba et Tencent sont impliquées. Toutes deux ont dépensé des sommes faramineuses dans des starts-up indiennes prometteuses ces dernières années. Ceci a ouvert la voie à d’autres entreprises chinoises cherchant à croître. S. Ramakrishna Velamuri, professeur d’entrepreneuriat à la China Europe International Business School de Shanghai a déclaré que « pour les entreprises chinoises, quel que soit leur secteur d’activité, l’Inde est le seul marché à avoir la possibilité de devenir aussi gros que le leur. Il n’y a pas d’autre marché qui s’en rapproche ».

Top des applications chinoises 2017/2018

Source : Sensor Tower

Cette approche plus locale semble avoir été la clé pour les créateurs d’applications, qui ont connu un réel succès en Inde. Ce succès a été porté par une raison bien particulière selon Himanshu Guapta, ancien dirigeant de WeChat, qui dirige désormais la croissance chez Walnut « la majorité de la population, nouvelle sur Internet en Inde, n’est pas encore habituée à des applications comme YouTube », c’est pourquoi celles créées en Chine sont plus susceptibles de plaire.

L’Inde « manque d’un niveau de sophistication technologique élevé » déclare Akash Senapaty, chef de produit chez Zynga. Ce manque de sophistication, les indiens le compensent en s’intéressant aux produits chinois. Il ajoute que « les spécialistes des produits indiens cherchent à tirer des enseignements de ces produits ». Preuve qu’ils n’ont pas dit leur dernier mot.