L'Allemagne veut adapter ses autoroutes pour les camions électriques
Transports

L’Allemagne veut adapter ses autoroutes pour les camions électriques

Dans le pays, des tests sont en cours pour optimiser les voiries.

Les autoroutes du futur pourraient ressembler à d’immenses lignes de tramway. C’est en tout cas ce que laissent présager les premiers tests réalisés par l’Allemagne, à ce sujet. En effet, des autoroutes entières se sont transformées en voies spéciales pour les camions électriques. Entre Francfort et Darmstadt, l’air est pur, les émissions de CO2 appartiennent déjà au passé.

Alors que l’année dernière, UPS dévoilait ses camions électriques au design futuriste, l’Allemagne veut se positionner comme un pionnier en matière de circulation électrique. Actuellement, des expérimentations ont lieu sur un tronçon d’autoroute de 5 kilomètres.

Comme vous pouvez le voir sur les photos de cette autoroute, des camions hybrides circulent et sont alimentés par des câbles électriques aériens. Ils leur permettent de fonctionner sans utiliser leur moteur thermique. Dans le pays, il s’agit des premiers essais sur des vraies routes. Les précédents tests avaient été effectués sur des terrains militaires spécifiques.

Malgré toute sa bonne volonté, l’Allemagne n’est pas précurseur en la matière. En effet, c’est la Suède qui fût le premier pays à initier cette pratique. La toute première autoroute électrique a été lancée dès l’année 2016, dans le pays. Grâce à plusieurs pantographes situés sur leur toit, les camions peuvent capter l’électricité des câbles aériens. Un pantographe est le dispositif articulé qui permet à un tramway, ou en l’occurence à un camion électrique, de capter le courant par frottement sur une caténaire.

Les ingénieurs travaillant sur le projet, précisent que malgré les tests en cours, le système n’aura pas d’impact significatif avant plusieurs années. Cinq camions seront en mesure de parcourir le tronçon électrifié chaque jour. Désormais, les transporteurs ont les cartes en main. Ils peuvent décider de basculer leurs flottes sur des véhicules électriques et par conséquent réduire leur empreinte carbone.

Send this to a friend