Science Technologie

Stockage d’énergie : le défi de la start-up suisse Energy Vault

La start-up suisse Energy Vault présente une solution low cost afin de stocker l’énergie renouvelable en empilant des blocs de béton

Cette start-up suisse nommée Energy Vault, a imaginé une énorme tour composée de blocs de béton de 35m² qui s’empilent afin de stocker l’énergie renouvelable en son sein. Une idée un peu farfelue, et pourtant très efficace, puisqu’en 2019 cette dernière sera équipée d’une unité de stockage low cost, capable d’injecter de l’électricité sur le réseau en moins de 3 secondes, ce qui est impressionnant. D’ailleurs, cette innovation n’a rien d’anodine, puisqu’en 2017 la Suisse votait pour une sortie du nucléaire afin de le remplacer par des sources renouvelables.

Comme précisé précédemment, cette idée est un peu loufoque. En effet, Energy Vault est un système de grue à six branches qui monte les blocs de la tour jusqu’à une hauteur de 120 mètres. Grâce à cela, l’énergie cinétique est transformée en énergie potentielle. Aussi, si besoin, les blocs sont redescendus par la grue, tout en alimentant une turbine via l’énergie cinétique restituée. D’ailleurs, la start-up a également imaginé un algorithme qui gère en temps réel l’emplacement des blocs, afin que ces derniers soient placés en fonction des demandes, du prix de l’électricité ou encore de la météo.

Selon l’Agence Internationale de l’Energie (IEA), les énergies renouvelables devraient couvrir 40% de la production électrique mondiale d’ici 2050. Toutefois, les énergies intermittentes telles que l’éolien ou le solaire, dépendent de la météo et ne bénéficient pas de stockage, qui est un élément crucial à leur bon développement. De son côté, la Chine s’est remise dans le bain en construisant la plus grande station d’énergie solaire flottante au monde. Sauf que pour le moment, la solution la plus efficace et la moins chère est celle du barrage hydroélectrique. Toutefois, ces derniers ne peuvent être installés n’importe où et leurs constructions ne plaisent guère à tout le monde, dû à leur impact sur l’écosystème.

Energy Vault a bien pris en compte tous ces problèmes, et s’en est inspiré. En effet, cette solution est non seulement très efficace, mais aussi plus indépendante puisqu’elle aura une durée de vie supérieure à 40 ans. Ce qui est très impressionnant, lorsque l’on sait que certaines solutions ne durent qu’environ 20 ans. De plus ,le coût de la maintenance est quasiment nul et le rendement est de 90% supérieur à celui d’un barrage hydroélectrique. Enfin, la station peut être installée n’importe où, à condition d’avoir un espace de 100 mètres de diamètre.

La start-up a déjà signé un contrat avec Tata Power, une entreprise indienne de production et de fourniture d’électricité, qui s’est d’ores et déjà munie de cette fameuse tour de béton. D’ailleurs, Energy Vault a annoncé un autre partenariat stratégique avec le cimentier Cemex, pour bénéficier de nouveaux types de bétons spéciaux, qui réduisent l’empreinte carbone au taux le plus faible. C’est une belle idée que cette start-up a eue, en espérant que cette dernière ne cesse de s’améliorer et perdure.

Send this to a friend