Intelligence ArtificielleTechnologie

Microsoft gagne une compétition sur l’agriculture autonome

Microsoft remporte la compétition Greenhouse, qui s'est déroulée du 27 août au 7 décembre. Elle bat d'ailleurs Tencent et Intel

La compétition de la Greenhouse s’est terminée ce 7 décembre. En effet, cette compétition visant à faire croître des concombres grâce aux technologies, et qui a débutée le 27 août. Les grands gagnants ne sont nuls autres que les membres de Microsoft Research, qui ont été rejoints par des étudiants provenant d’universités néerlandaises et danoises. L’événement s’est déroulé dans les serres autonomes de l’université de Wageningen, aux Pays-Bas.

Comme précisé précédemment, cette compétition vise à produire le plus grand de nombre de concombres en seulement quatre mois dans une serre autonome régie par l’université de Wageninge (WUR). Les compétiteurs peuvent également fournir leurs propres caméras et capteurs, afin de visualiser l’évolution de leurs plantations. Microsoft, les gagnants de cette compétition, ont été les seuls à fournir une récolte de plus de 50 kg de concombres par mètres carrés, battant ainsi les cinq équipes, dont Tencent et Intel.

Par ailleurs, cette compétition, pour le moins particulière, était régie uniquement par des systèmes d’intelligence artificielle créés par les compétiteurs. En réalité, les candidats géraient leurs serres à distance. Seule une équipe pouvait pénétrer dans ces dernières afin de comparer les performances basées sur l’intelligence artificielle aux méthodes traditionnelles, mais aussi pour couper les récoltes. De plus, l’IA était nécessaire afin de contrôler les actionneurs, organes d’un système qui permettent de modifier l’élément, pour ensuite leurs attribuer la bonne dose d’eau ou de soleil. Ce système rappel celui innové par Iron Ox, qui avait réalisé le premier robot capable de récolter des légumes à feuilles dans une ferme fonctionnelle.

Vous l’aurez compris, bien que les équipes n’étaient pas présentes sur les lieux, leurs systèmes respectifs s’occupaient des concombres à leur place. En outre, la production totale représentait 50% des points, tandis que la stratégie de l’IA valait 30% et la durabilité, 20%. Toutefois, pas d’inquiétudes, dans un communiqué de la WUR, il a été annoncé que le but du concours n’était pas de laisser croire que désormais les serres allaient être gérées de cette manière. Il a également été dit que « tout d’abord, l’ampleur du défi était limitée. En outre, il existe de nombreuses décisions et beaucoup de travaux sur les cultures dans et autour des serres pour lesquels les personnes sont indispensables ».

La compétition, parrainée par Tencent Exploration Team, a été décrite par David Wallerstein, le PDG, comme un défi dans un monde où le réchauffement climatique est de plus en plus présent. En effet, pour Wallerstein, le défi ici est d’explorer les différentes techniques d’agricultures. Il déclare dans une vidéo « je pense que l’opportunité que nous voyons est celle d’une sorte de décentralisation de l’agriculture mondiale et d’un rapprochement de la productivité ou du potentiel de croissance agricole des villes. Il y a toutes sortes de façons de ré-imaginer comment certains espaces sont utilisés et comment nous nous approvisionnons en nourriture. Et nous pensons que c’est une occasion importante pour l’humanité de diversifier ses ressources alimentaires et de s’assurer que nous mangeons des aliments plus sains ».

Selon l’International Society for Horticulture Science, la Chine possède le plus grand nombre d’hectares de serres, soit 3 millions. Tandis que des pays comme l’Espagne, l’Italie, les Pays-Bas ou encore la France, se classent parmi les 10 premiers. Par ailleurs, si vous souhaitez mettre la main à la pâte, une application de jardinage vous donne des conseils pour avoir la main verte !

Send this to a friend