Le partenariat vise à distribuer des produits alimentaires de manière autonome dans des véhicules conçus par Ford. Le constructeur américain s’associe pour cela à Walmart et à Postmates. Dans un premier temps, des produits d’épicerie et des aliments pour animaux domestiques seront livrés à l’aide des véhicules autonomes. Le média TechCrunch précise qu’un projet pilote verra le jour du côté de Miami en Floride. Ford compte intégrer des distributeurs locaux, comme Domino’s Pizza et d’autres fast foods pour élargir les possibilités de livraison.

Le constructeur américain garde en ligne de mire son objectif de commercialiser ses premiers véhicules auto-propulsés à partir de 2021. Ford a déjà réalisé près de 1 000 trajets dans le cadre des phases initiales du développement de son activité de service de livraison à domicile. Il y a quelques mois, la société annonçait qu’elle créait sa propre division consacrée aux véhicules autonomes.

Dans le projet avec Walmart et les autres distributeurs, il ne s’agira pas de véhicules 100% autonomes. Les voitures recueilleront des données sur les préférences des consommateurs. L’objectif est de comprendre les attentes précises des clients avant de lancer un service totalement autonome. Dans cette phase pilote, l’un des objectifs sera aussi de comprendre et de résoudre les potentiels problèmes rencontrés par les véhicules autonomes. Ford pense notamment qu’il faudra ajouter une partie réfrigérée dans ses véhicules.

Walmart veut être en avance sur ses concurrents. D’ailleurs, la société a aussi conclu un partenariat avec Waymo, le département de recherche sur les véhicules autonomes de Google. Mais les partenariats sont différents. Waymo a pour mission de conduire les clients de Walmart directement en magasin dans la région de Phoenix. Les ambitions de Ford sont élevées : la société a déclaré qu’elle prévoit de dépenser 4 milliards de dollars jusqu’en 2023 dans sa nouvelle section de recherche dédiée aux véhicules autonomes.