Créativité Technologie

L’avenir des fauteuils roulants se trouve peut-être dans le graphène

Ce matériau est plus léger et plus dur que le carbone

Le graphène est un nanomatériau dont les atomes sont organisés en cellules hexagonales. Il n’a pu être extrait pour la première fois qu’en 2004 par l’équipe d’Andre Geim à l’université de Manchester en Angleterre. Il est plus léger et plus dur que le carbone. La société suisse de fauteuils roulants Küschall présente sa dernière innovation : un fauteuil roulant nommé « SuperStar ».

Le graphène a d’abord été perçu comme un matériau miracle par tous, des spécialistes des matériaux aux entrepreneurs. Puis uniquement dédié à la recherche ces dernières années. Ce n’est qu’aujourd’hui que les entreprises commencent à comprendre les incroyables possibilités qu’il offre. Nous vous racontions récemment comment le MIT a mis au point une technique pour le produire à grande échelle

La preuve avec cette innovation. Ce fauteuil roulant d’une nouvelle génération promet d’utiliser le matériau futuriste pour créer un moyen de locomotion ne pesant que 1,5 Kg et il sera 30% plus léger qu’un fauteuil roulant en carbone.

La société suisse déclare dans un communiqué de presse « nous sommes en train de redéfinir les règles. Nous utilisons des matériaux destinés logiquement à l’aéronautique et travaillons en partenariat avec un fabricant de Formule 1 pour garantir des performances de direction parfaites et imbattables actuellement. » Ce fauteuil roulant est très prometteur. Sa forme est totalement disruptive, il est conceptualisé en forme de X pour améliorer ses performances et son agilité.

Les utilisateurs de fauteuils roulants sont régulièrement blessés au niveau des membres supérieurs. Ce nouveau modèle pourrait minimiser les chocs. L’objectif est clair : l’expérience doit devenir la plus fluide possible. Küschall affirme que chaque fauteuil « SuperStar » sera réalisé sur mesure, pour encore plus de confort apporté aux clients.

Send this to a friend