Dans un article de blog publié mercredi 5 septembre, le PDG d’Uber Dara Khosrowshahi a dévoilé de nouvelles fonctionnalités visant à « protéger tous nos clients et les informations qu’ils nous confient ».

Côté utilisateur, l’authentification à double facteur est renforcée afin de sécuriser le compte des utilisateurs. Elle pourra ainsi être utilisée à chaque connexion. L’entreprise explique qu’en plus de ce dispositif, elle continuera à envoyer un code en cas de tentative de connexion suspecte ou de l’utilisation du compte sur un nouvel appareil.

Les adresses vont également être anonymisées, afin de protéger la vie privée. Les lieux de prise en charge et les destinations seront ainsi masquées dans l’historique de déplacement des conducteurs. Après une course, le chauffeur pourra uniquement voir des zones et non plus les adresses précises.

Côté conducteur, un nouvel espace fait son apparition. Ce dernier sera dédié aux informations sur les assurances, un moyen pratique pour accéder de manière simple à l’ensemble des documents dont ils peuvent avoir besoin. Un bouton d’urgence permettant de contacter le 911 va également apparaître pour les conducteurs aux États-Unis et au Canada. Pour rappel, ce même bouton est disponible depuis quelques mois pour les passagers.

Fonctionnalité attendue et assez impressionnante, celle concernant le GPS : Ride Check. Uber va être capable de suivre les différentes courses et si quelque chose d’anormal est détecté (pauses trop longues, arrêts imprévus), passagers et conducteurs recevront sur leur application un message afin de savoir si tout se passe bien. Uber travaille sur cette technologie depuis un an. Pour se faire, l’entreprise utilisera les données des capteurs des smartphones et les mettront en corrélation avec des informations obtenues lors de milliers de courses, ce qui permettra de déterminer si incident a eu lieu ou non.

Uber a également parlé de « commandes activées par la voix » qui permettront aux chauffeurs d’accepter, par exemple, des courses ou de communiquer avec leurs clients via la voix.

Ces fonctionnalités vont être déployées au cours des prochains moins. Grâce à ces dernières, Uber souhaite faire comprendre à ses utilisateurs que la sécurité est primordiale. Dara Khosrowshahi tente ainsi d’effacer la période tumultueuse qu’Uber a pu connaître lors des précédents mois et éviter des incidents comme les décès de passagers de l’application de VTC Didi Chuxing.