Future of work Intelligence Artificielle

L’intelligence artificielle créera autant d’emplois qu’elle n’en détruira

Pas encore de chômage technologique à l'horizon

Les robots vont-ils s’emparer du monde et détruire nos emplois ? C’est une question à laquelle de nombreuses personnes tentent de répondre et qui suscite de nombreux débats. PwC vient de publier une étude qui conclut sur le fait que l’intelligence artificielle détruira autant d’emplois qu’elle n’en créera. Au Royaume-Uni en tout cas, 20 % des emplois seront automatisés d’ici 2037, mais 20 % d’emplois supplémentaires seront également créés. Plus globalement, l’étude estime que « 7 millions d’emplois existants devraient être supprimés, mais environ 7,2 millions devraient être créés ». Une différence de 0,2 million qui n’est pas négligeable.

Dans le détail, les secteurs les plus impactés d’après l’étude seront les transports et l’industrie manufacturière. L’intelligence artificielle devrait ainsi « déplacer 38 % des emplois dans les transports et 30 % des emplois manufacturiers ». À l’inverse et grâce à l’IA, les secteurs de la santé et du travail social devraient créer un million d’emplois.

Le « chômage technologique » n’est donc pas (encore) prévu. Comme toujours, ces prévisions sont à prendre avec des pincettes. Ces estimations faites pour dans 20 ans se basent sur des hypothèses qui sont amenées à évoluer. L’étude vise davantage à conclure sur le fait que « l’effet net de l’IA sur les emplois sera globalement neutre, mais il existe de nombreux facteurs incertains qui pourraient faire pencher la balance vers des scénarios plus optimistes ou pessimistes ».

Plutôt cette année, une étude de l’OCDE concluait sur la même hypothèse en insistant davantage sur le fait que « l’impact de l’automatisation sera préjudiciable pour les groupes déjà menacés sur le marché du travail, c’est-à-dire les travailleurs peu qualifiés et les jeunes ».

Source.

Send this to a friend