Science Technologie

Airbus développe un rover pour ramasser des échantillons sur Mars

Chasse au trésor sur la planète rouge

Depuis un moment déjà, la Nasa est bien concentrée sur son hypothèse de vie sur la planète Mars : des parachutes ont été testés, des rovers envoyés pour analyser les éléments organiques. Le contrat entre les deux partis atteint les 5,2 millions de dollars américains.

Ben Boyes, qui accompagnera l’équipe chez Airbus, explique que le rover sera relativement petit, et pèsera autour de 130 kg. Toutefois, l’aspect technique est complexe : la machine devra couvrir des distances importantes en autonomie, et planifier son parcours chaque jour.

Fetch Rover Airbus
Premier design du Rover d’Airbus © Airbus

Le rôle de ce nouveau rover, qui sera envoyé sur la planète rouge en 2026, sera de collecter plus de 30 tubes d’échantillons de sol ramassés par le rover de la Nasa, Mars 2020. Le robot d’Airbus devra donc pouvoir se déplacer en autonomie, et repérer les tubes disposés à différents endroits sur la planète, afin de les ranger dans un espace de stockage dédié.

La mission pourra durer 150 jours environ. Une fois que tous les tubes remplis par Mars 2020 seront collectés, le robot d’Airbus devra repérer la fusée avec laquelle il est monté dans l’espace, afin de déposer les tubes de prélèvement. Cette fusée livrera ensuite ces échantillons à un orbite pour les ramener sur Terre.

Cette planification pourra être modifiée selon les analyses de faisabilité et le niveau de technologie requis.

Source.

Send this to a friend