Technologie

Un internaute a gagné une fortune en arnaquant Spotify

Entre 290 000 et 415 000 dollars par liste de lecture...!

Un utilisateur bulgare a réussi à amasser beaucoup d’argent en arnaquant la plateforme de streaming musical la plus utilisée au monde. Tout ça grâce à des playlists truquées.

Si le fait de miner de la crypto-monnaie sans en avoir l’autorisation semble être l’arnaque à la mode, il semblerait que cet utilisateur de Spotify ait trouvé un autre moyen intéressant de gagner de l’argent. De plus, il n’est même pas certain que la pratique soit illégale.

Révélée par Music Business Worldwide, l’affaire commence en octobre 2017 lors de la création de deux playlists sur la plateforme : « Soulful Music » et « Music from the Heart ». De prime abord, rien ne sort de l’ordinaire puisque des listes de lectures sont créées partout dans le monde chaque jour. Seulement, l’auteur de l’arnaque n’a pas crée ces playlists simplement pour les écouter lors de ses trajets quotidiens, mais bien pour en retirer de l’argent.

Au total, les deux playlists rassemblaient 476 morceaux et chaque titre durait une quarantaine de secondes. De quoi laisser le temps au système de monétisation de Spotify de s’activer. Compte tenu du fait qu’il était propriétaire des titres contenus dans ces playlists, les droits d’auteur de chaque écoute lui revenaient de base. Seulement, il ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Très vite, les deux playlists ont battu des records d’écoutes et même atteint les 22e et 11e place des pistes de lectures les plus écoutées des Etats-Unis en septembre dernier.

Là où l’affaire a attiré l’intérêt de Spotify, c’est lorsque la firme a remarqué que moins de 2000 internautes seulement suivaient la playlist « Soulful Music ». Il s’avère que le bulgare avait crée 1200 faux comptes possédant un abonnement payant afin d’écouter ses propres morceaux. Et surtout, d’engranger le plus de royalties possible. Pour rappel, Spotify reverse 0,004 dollar aux ayants droit, par morceau et par écoute.

Au total, l’arnaque aura permis à utilisateur d’amasser entre 290 000 et 415 000 dollars par liste de lecture. De quoi rembourser largement les 1200 comptes Spotify payants.

Si la plateforme de streaming a bien confirmé l’arnaque, elle n’a pas annoncé de mesures punitives puisqu’il n’est pas certain que cette pratique soit illégale. Spotify a tout de même retiré une partie des titres présents sur les deux playlists.

Compte tenu de la zone de flou juridique qui entoure cette arnaque, n’est-elle pas à l’initiative d’une nouvelle pratique qui pourrait se développer plus largement ?

Source : Music Business Worldwide

Send this to a friend