Alors qu’Apple utilisait déjà les systèmes de données à distance d’Amazon ou de Microsoft, elle vient de confirmer utiliser le cloud public de Google pour stocker les données de son service iCloud. Cette information a été repérée par CNBC dans la dernière version du Guide de sécurité iOS.

Dans ce guide, Apple écrit “les blocs cryptés des fichiers sont stockés, sans aucune information d’identification de l’utilisateur en utilisant des services de stockage tiers comme Amazon S3 et Google Cloud Platform“. Aucune information quant à la date du changement ni sur les informations de stockage n’a été donnée par Apple. Les deux géants Apple et Google n’ont pas confirmé ces informations.

On apprend ainsi que Microsoft Azure a probablement été évincée par la firme à la pomme par le service de Google. Une information intéressante, car Google est un acteur du marché plus petit que Microsoft. Google a récemment déclaré que son cloud public et ses applications de productivité basées sur le cloud G Suite génèrent 1 milliard de dollars par trimestre, loin derrière Amazon qui réalise un chiffre d’affaires de 5,11 milliards de dollars au quatrième trimestre 2017.

Source .