Lorsqu’il s’agit de contrôler et de réguler les pratiques financières et technologiques, la Chine n’est nettement pas la dernière. Après avoir obligé les internautes à décliner leur identité sur les forums et (fait pression sur Apple pour) enlever les VPN de l’App Store, celle-ci a récemment annoncé l’interdiction des ICO.

Une Initial Coin Offering, ou ICO, est une levée de fonds qui est pratiquée avec des crypto-monnaies telles que le Bitcoin ou l’Ethereum. Depuis un an, les levées de fonds de ce type commencent à plaire à l’Empire du milieu, certainement car elles permettent de collecter rapidement des fonds sans se confronter à un énorme contrôle réglementaire. En juillet, l’agence de presse (officielle) Xinhua annonçait que 65 ICO avaient eu lieu au cours de l’année, pour un montant total de 2,62 milliards et 105 000 de personnes. Seulement voilà, la Chine a déclaré que les ICO étaient maintenant une pratique devenue illégale dans le pays. Un communiqué de la banque populaire de Chine précisait aussi que les personnes et organisations ayant utilisé l’ICO pour lever des fonds devront se charger de rendre l’argent.

ICO Chine

Photo : Journal du Coin

Évidemment, le Bitcoin et l’Ethereum ont largement chuté après cette annonce.

Pour ce qui est de la raison de l’illégalité récente des ICO, elle semble concerner le manque de transparence des entreprises et le flou juridique qui entoure les crypto-monnaies. Selon le directeur de Kapronasia Zennon Kapron, le pays met un frein aux ICO afin de mieux les comprendre et les réguler. Il précise : « Les régulateurs du monde entier s’efforcent de comprendre ce que sont les ICO, quels sont les risques et comment les réglementer […] La Chine, à bien des égards, n’est pas différente des États-Unis ou de Singapour en disant, ok, nous devons repousser ces ICO pour l’instant jusqu’à ce que nous comprenions comment les traiter … Je pense que ce sera une mesure temporaire « . Affaire à suivre.

Source : Venture Beat

A propos de l'auteur

Content Manager à Siècle Digital. J'aime écrire et surfer.

Send this to a friend