ico

La promotion d’ICO est devenue monnaie courante sur les réseaux sociaux. Nombre de célébrités s’y adonnent, quitte à oublier parfois les règles élémentaires. Le boxeur Floyd Mayweather et DJ Khaled en ont fait les frais. Ils ont été condamnés par les autorités américaines d’avoir caché la nature publicitaire de certains de leurs posts. Le communiqué de presse, de la commission de réglementation et de contrôle des marchés financiers américaine (SEC), accuse les deux stars d’avoir fait la promotion d’une Initial Coin Offering (ICO), levée de fonds en cryptomonnaie, sans préciser qu’ils avaient été rémunérés. Pour couronner le tout, Centra Tech, la société vantée par Mayweather et DJ Khaled, fait l’objet d’une enquête de la SEC pour fraude. « Tu peux m’appeler Floyd Crypto Mayweather à partir de maintenant. L’ICO de Centra commence dans quelques heures. Procurez-vous le vôtre avant qu’il ne soit trop tard, j’ai le mien », avait incité le boxeur sur les réseaux. DJ Khaled…

Nous avons tous été confrontés à la difficulté de se repérer dans un pays lorsque nous nous baladons où que nous devons nous rendre à un endroit précis. Il n’existe aujourd’hui aucun standard d’adressage au niveau international, il est difficile de s’y retrouver d’un pays à un autre pour un touriste ou un voyageur d’affaires, et à fortiori pour le secteur du retail. Tout le monde doit composer avec cette multitude de formats, et l’incomplétude ou l’invalidité des données associées. Pire dans certains pays, il est impossible de retrouver quelqu’un sur la base d’une adresse postale, car ils n’en ont tout simplement pas. Le système d’adressage postal est totalement imparfait et la startup Naviaddress a décidé de régler le problème en créant un nouveau format d’adresse et en décentralisant le stockage de ce référentiel sur la blockchain. De la difficulté de se repérer géographiquement Bien que le localement certains systèmes…

Selon TechCrunch, l’application de messagerie sécurisée Telegram envisage de lancer ce qui pourrait être la plus grande ICO jamais réalisée à ce jour. Pour rappel, une ICO, ou Initial Coin Offering, est une nouvelle forme de levée de fond qui concerne les projets blockchain. Dans le cas de Telegram, l’app a pour ambition de construire sa propre plateforme blockchain, qui serait elle-même suivie par la création d’une cryptomonnaie, le Gram. Concernant la blockchain, il s’agirait d’un projet dit de « troisième génération ». Baptisé TON, pour Telegram Open Network, cela signifie qu’il se baserait ni sur le Bitcoin, ni sur l’Ethereum. Pour réaliser ces projets, l’entreprise de Nikolaï Dourov et Pavel Dourov prévoit de réaliser une ICO en plusieurs phases. Lors de la phase dite de pré-ICO, la société espère amasser pas moins de 600 millions de dollars. Durant la seconde phase, celle de la distribution classique de Gram, Telegram…

Les ICO n’en finissent pas de faire du bruit dans le petit monde de la blockchain et des crypto-addicts. Les régulateurs sont sur le pont pour déterminer dans quelle case faire rentrer ces opérations pour les encadrer car pour le moment rien n’est fait, avec un double objectif protéger l’investisseur en premier lieu et prendre sa dime au passage sur les montants échangés. Des records qui font tourner les têtes Depuis le début de l’année plus de 2,3 milliards de dollars ont été levés grâce à la blockchain, des opérations qui surpassent maintenant les investissements réalisés par les fonds de capital-risque sur les startups early stage. Dans les derniers mois, certaines levées ont littéralement défrayé la chronique, prenons par exemple la startup FileCoin qui a levé 257 millions de dollars en une heure en août ou encore la startup Brave qui a levé 35 millions de dollars en moins de 30…

Lorsqu’il s’agit de contrôler et de réguler les pratiques financières et technologiques, la Chine n’est nettement pas la dernière. Après avoir obligé les internautes à décliner leur identité sur les forums et (fait pression sur Apple pour) enlever les VPN de l’App Store, celle-ci a récemment annoncé l’interdiction des ICO. Une Initial Coin Offering, ou ICO, est une levée de fonds qui est pratiquée avec des crypto-monnaies telles que le Bitcoin ou l’Ethereum. Depuis un an, les levées de fonds de ce type commencent à plaire à l’Empire du milieu, certainement car elles permettent de collecter rapidement des fonds sans se confronter à un énorme contrôle réglementaire. En juillet, l’agence de presse (officielle) Xinhua annonçait que 65 ICO avaient eu lieu au cours de l’année, pour un montant total de 2,62 milliards et 105 000 de personnes. Seulement voilà, la Chine a déclaré que les ICO étaient maintenant une pratique…

Send this to a friend