C’est la clé pour une réussir une campagne marketing : connaître son audience et/ou ses cibles. Mais s’il est beaucoup plus facile de le dire que de de le confirmer, il existe différentes méthodes utilisées déjà depuis de nombreuses années. Je parle des « bonnes vieilles » études quali et quanti. Cependant ce genre d’étude peut parfois coûter très cher et perd toute sa valeur au bout de quelques années. Mais à l’heure où les « datas » sont les clés du pouvoir et de la richesse commerciale des marques, des outils issus principalement des plateformes sociales concentrent ses « données ». Elles nous permettent d’avoir une vision élargie de notre audience et des cibles.

Facebook Insights : connaître intimement sa cible

J’ai tendance à le répéter quand j’évoque Facebook, mais il est toujours bon de rappeler que la plateforme sociale comptabilise quasiment 2 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde et environ un français sur deux. Autant dire qu’en terme de données, Facebook en sait beaucoup sur nous : centres d’intérêts, évènements, loisirs, amis, famille, lieux visités via la géolocalisation et même les sites visités à travers ses sites « partenaires » (ceux ayant installé le pixel Facebook).

Si vous gérez une ou plusieurs pages Facebook via le business manager (plateforme professionnelle de Facebook avec toutes les fonctionnalités), vous pourrez avoir accès à la fonctionnalité « Statistiques d’audiences » (Insights en anglais). Cette dernière vous permet d’avoir accès à une partie des données de Facebook :

Données démographiques :

– âge et sexe : par tranche et en pourcentage selon l’audience versus l’ensemble,
– la situation amoureuse : célibataire, en couple, fiancé(e) ou marié(e),
– le niveau d’éducation : lycée, université et troisième cycle universitaire.
– la catégorie du poste professionnel : informatique, santé et sois médicaux, gestion, etc.

Les mentions J’aime :

– les meilleures catégories de pages aimées avec un exemple explicite.
– les mentions J’aime une page par « pertinence » ou selon l’audience.

Typiquement pour la page Facebook de Siècle Digital, notre audience (+20 000 personnes sur la plateforme) suit essentiellement la catégories « News/Media » (Webmarketing & com’), « Publishing » (Le HuffPost) ou encore les « TV Shows » (Le Petit Journal). Enfin selon la pertinence de Facebook, notre audience est susceptible de présenter un intérêt pour les page Le Monde, Konbini ou encore Stratégies.

Le lieu de l’audience :

– principales villes de l’audience sélectionnée,
– principaux pays pour avoir plus de recul,
– principales langues : intéressant dans le cadre d’un média francophone comme Siècle Digital.

L’activité :

– le type d’engagements sur Facebook sur les 30 derniers jours : commentaires, publications aimées, partagées, promotions réclamées et les clics sur les publicités,
– le type d’appareil utilisé : bureau / bureau et mobile / mobile seulement. Ainsi que le système d’exploitation utilisé : iOS (iPhone), Android…

S’il est possible d’en apprendre plus sur les personnes suivant votre page Facebook, il est également envisageable de faire des combinaisons avancées pour voir la différence entre les visiteurs de son site Web et les personnes sur Facebook. De voir le potentiel du marché sur Facebook…

Twitter Insights : performances et intérêts de l’audience

C’est l’outil similaire à celui de Facebook, mais pour Twitter. Avantage indéniable pour ceux qui maîtrise peu les réseaux sociaux, « Statistiques » de Twitter est consultable pour l’ensemble des comptes sans passer par une dashboard pro. Il faut simplement se rendre via cette url : analytics.twitter.com/user/Nomdeprofil/.

L’accueil présente les performances du compte sur les 28 jours précédents. Mais c’est l’onglet « Audiences » qui nous intéresse ici. Une fois cliqué, l’onglet présente une « Vue d’ensemble » des données disponibles :

Données démographiques

Tout comme Facebook, Twitter propose d’en savoir plus sur l’âge et le sexe de votre audience. Il y a de forte chance que vous retrouviez les mêmes proportions, mais le contraire est valable également.

À cela s’ajoute les langues pratiquées par l’audience et le pays résident. Contrairement à Facebook, l’audience sélectionnée est seulement limitée à votre communauté, l’ensemble de Twitter et la portée organique. C’est-à-dire celle touchée sans les publicités Twitter.

Style de vie

C’est la manière de Twitter de parler des « centres d’intérêt » de vos followers. À titre personnel, les followers de mon compte Twitter (@ArnaudVerchere) ont à plus de 80% des intérêts liés aux « Affaires et actualités », « Actualités technologiques » et « Technologie ». Plutôt logique si l’on me connaît.

Conscient de son utilisation via l’usage du « second écran », Twitter transmet les télévisés qui intéresse votre audience. Pour ma part, ce sont majoritairement « Sports », « Débats » et « Actualité ».

Opérateur et système d’exploitation mobile

Si la donnée peut sembler très intéressant dans certains cas spécifique, le pourcentage d’abonnée Orange, Bouygues, SFR ou encore Free Mobile n’a pas vraiment d’intérêt du fait de la concentration du marché dans ces 4 acteurs.

L’idée se décline pour le système d’exploitation utilisé : iOS ou Android…

LinkedIn Insights : en savoir plus sur le profil corporate

C’est l’un des réseaux dont on parle le moins. Pourtant il ne faut pas oublier qu’il est antérieur à Facebook et qu’il est devenu rentable rapidement. La dernière « grosse actualité » venant de LinkedIn, c’est son rachat par Microsoft en 2016. C’est vrai qu’en terme de fonctionnalité, le réseau social professionnel est moins innovant. Surement du à sa position de leader et d’une concurrence inexistante (Viadeo n’est plus que l’ombre de lui-même depuis 2009).

Enfin pour ce qui est des données que l’on peut avoir, seul celles sur les abonnées d’une page LinkedIn sont accessibles. Ce qui peut être moins intéressant si la page a peu d’abonnés.

Données démographiques des abonnées

Niveau d’expérience
LinkedIn donne une visibilité sur le niveau d’expérience de votre audience : cadre supérieur, manager, jeune diplômé, directeur ou encore propriétaire / indépendant.

Secteur de l’entreprise
Ce sont également les 5 secteurs en pourcentage de vos abonnées. Par exemple sur Siècle Digital, le secteur du « marketing et publicité » est bien représenté.

Taille de l’entreprise
La proportion de vos abonnées qui travaillent dans une petite, moyenne ou grande entreprise.

Fonction
Enfin des données sur la fonction des abonnées. Pour Siècle Digital, le métier de « commercial » est bien représenté.

LinkedIn est souvent le réseau social sous-exploité par de nombreuses entreprises. Mais il nécessite du temps et de créer du contenu de qualité.

Google Analytics : lier son audience au trafic de son site

Pas besoin de présenter la solution analytique de Google, Google Analytics. Parmi les différents onglets, celui de l’Audience nous intéresse. Au sein de celui-ci, il est possible d’avoir : les tranches d’âge, le sexe, les centres d’intérêts (qui servent eux-même à la régie Google Adwords) et la langue et le pays.

Il faut avoir en tête qu’il ne faut pas choisir l’un ou l’autre, mais de prendre du recul sur son audience en combinant les 4 outils que sont Facebook, Twitter, LinkedIn et Google Analytics. Chaque plateformes sociale parmi les trois citées pourront avoir des audiences très similaires, pour autant les prises de paroles de la société devront respecter les codes culturels propres à chacun. Même si l’audience se ressemble, voir est identique.