Alors qu’en mai 2017, la Suisse votait pour la sortie du nucléaire, certaines entreprises semblent aussi avoir pris conscience de l’importance de l’écologie et décidé de s’axer vers une consommation plus éco-responsable. C’est le cas de la start-up française Echy, qui a vu le jour 2012. Crée par Quentin Martin Laval et Florent Longa, tout deux issus de Polytechnique, et fondée à l’Ecole des Ponts et Chaussées, les deux collaborateurs souhaitent faire évoluer les systèmes d’éclairage dit classiques.

Echy propose une alternative écologique à l’éclairage que l’on connait tous, grâce à l’utilisation de la transmission de la lumière par fibre optique. Selon la start-up, 70% de l’éclairage à l’intérieur est utilisé pendant la journée, donc quand le soleil brille : comment utiliser ce dernier afin de limiter les dépenses énergétiques ? La start-up répond à cette question avec comme objectif l’utilisation de lampes pour émettre la lumière plutôt que de simplement condenser l’électricité pour éclairer nos pièces. La méthode utilisée par la start-up fonctionne en 3 étapes :
– La captation de la lumière, qui se fait grâce à des panneaux solaires et des lentilles qui sont orientés vers le soleil toute la journée
– Le transport de la lumière, qui passe par des faisceaux de fibre optique
– La diffusion indirect, via des luminaires naturels

Panneaux start-up Echy

La fibre restitue la lumière sans UV ni chaleur non-naturelle. Grâce à cette méthode, Echy met en avant le bien-être des professionnels et des particuliers qui travaillent parfois dans des pièces sans fenêtres. Echy a été Lauréat des prix EDF Pulse en 2014.

Source : Vice Motheboard.