DoNotPay : un chatbot fait retirer 160000 contraventions de stationnement.
Intelligence Artificielle

DoNotPay : un chatbot fait retirer 160000 contraventions de stationnement.

Créé par un jeune londonien de 19 ans, DoNotPay se revendique comme le premier robot avocat du monde. Le service propose solutions aux utilisateurs : contester une contravention de stationnement, ou demander une compensation pour vol retardé.

Le chatbot sur lequel repose DoNotPay a réussi à contester plus de 160 000 contraventions entre Londres et New York. L’intelligence artificielle est entièrement gratuite et peut s’avérer être des plus utile.

Si vous souhaitez contester une contravention de stationnement, le programme commencera par vous poser une série de questions pour définir un contexte et pourquoi vous ne devriez pas recevoir cette contravention. Par exemple si vous la recevez après avoir vendu votre voiture, si la voiture était volée au moment des faits, s’il manque des détails sur la contravention, si l’emplacement était trop petit …

En 21 mois d’existence le service a enregistré 250 000 demandes et réussi a faire annuler 160 000 amendes, portant à 64% le taux de réussite de DoNotPay. Le montant total économisé par les contribuables anglais et américains se porte plus de 4 millions de dollars.

Considéré par bien des médias et des internautes comme un Robin des Bois des temps modernes, Joshua Browder a déclaré pendant une interview pour VentureBeat : « je pense que les personnes recevant les amendes de stationnement sont les plus vulnérables de notre société. Ces personnes ne cherchent pas à contourner la loi. Je pense aussi qu’ils sont exploités comme une source de revenus par leur gouvernement. »

Dans ses perspectives de développement, l’étudiant de l’université de Stanford souhaite proposer Seattle comme prochaine ville pour contester ses contraventions de stationnement. Sur un concept plus humanitaire, il a commencé à proposer un service pour les personnes positives au virus du VIH afin qu’elle puisse connaitre et faire respecter leurs droits. Il en va de même pour un projet à destination des migrants traversant différents systèmes juridiques pour atteindre leur destination.

Send this to a friend