Divertissement Insights

Pourquoi j’ai quitté Apple Music pour Spotify.

Pour quelqu’un qui écoute de la musique en permanence, l’apparition des plateformes de streaming musical payantes m’a permis d’accepter l’arrêt du piratage. J’avais pour habitude de stocker des dizaines et des dizaines de Go de musique et de concevoir des playlists adaptées à tout un tas de situations. Quand je vais sous la douche, j’écoute de la musique, quand travaille, quand je joue, quand j’écris un article, quand je travaille, quand je fais du sport, et même parfois quand je dors. Bref, j’écoute de tout et tout le temps. Mon premier choix de plateforme s’est dans un premier temps orienté vers Spotify pendant plus d’un an, puis Apple Music pour une période similaire. J’ai fini par quitter définitivement Apple Music pour retourner sur Spotify.

Le répertoire musical.

Apple Music et Spotify proposent tous les deux un très très large choix de musique. En revanche la suggestion et l’expérience de découverte ne sont pas les mêmes pour les deux.

Sur Apple Music, Apple vous propose des playlists adaptées à ce que vous avez pour habitude d’écouter. Jusqu’ici tout va bien. Mais au bout d’un moment, sans comprendre pourquoi, iTunes devient fou et vous propose des playlists de Noël en plein mois d’avril, ou la fameuse playlist « Diner chez Kanye West ». Au départ, on trouve ça rigolo, mais les mois passent, et plus ça en devient triste pour Apple. Ce sont en général les mêmes playlists qui vous sont proposées si vous ne changez pas vos habitudes d’écoute ce qui peut très vite devenir agaçant.
En revanche, iTunes marque des points sur un secteur que Spotify ne pourra jamais occuper : Taylor Swift, et les musiques de film. iTunes offre incontestablement le plus large choix de musique qu’il est possible de trouver.
Mise à jour 2018 : entre temps, Taylor Swift a fini par publier ses titres sur la plateforme, et de plus en plus de BO ont fait leur apparition sur Spotify. Il manque tout de même celles des films Ghibli réalisées par Joe Hisaishi.

Pour ce qui est des playlists sur Spotify c’est tout l’inverse. Elles sont fréquemment mises à jour, on en retrouve de nouvelles, bref, il y a une véritable expérience de découverte.
Si on découvre de tout sur Spotify, on ne peut pas écouter de tout. Moi qui adore par exemple les bandes originales des films de Miyazaki produites par Joe Hisaishi, il est très compliqué de trouver ce qui vous convient. On ne peut trouver que des albums produits directement par un artiste, et donc le cas de Hisaishi, on ne retrouve que des best of ou des compilations. Certains utilisateurs motivés ont tout de même réussi à regrouper certaines BO comme pour la saga Ocean’s.

L’interface.

iTunes serait-il le petit roux du fond de la classe d’Apple ? La marque à la pomme sait très bien designer des OS, la preuve en est la sortie de Mac OS X et d’iOS. Les écosystèmes et applications individuelles sont toujours réussis tant sur l’UI que sur l’UX. Étonnamment, lorsqu’il s’agit d’iTunes il n’y a plus personne. Malgré le nombre d’heures d’utilisation, on se perd rapidement dans les méandres de sa propre bibliothèque. Et l’incompréhension peut encore augmenter lorsque l’on effectue des recherches d’artistes, ou de musiques. Il faut que vous sachiez ce que vous êtes en train de chercher, sinon vous risquez d’avoir des problèmes.
Sur le passage du desktop vers mobile, la seconde version est plus agréable. En revanche on ne retrouve pas naturellement les mêmes éléments UI ce qui complique la première prise en main, dommage.

Côté Spotify, c’est légèrement plus simple. Dans un premier temps, la barre de recherche n’est pas camouflée et se trouve à proximité des éléments principaux de navigation. Ensuite, dès la première lettre, on retrouve une liste plus complète que sur iTunes, avec un top résultat, les titres, les artistes, les albums, et même les playlists. Pour le reste, tout est fait pour que l’on s’y retrouve facilement entre les playlists personnelles, les fichiers locaux, ou la partie découverte qui est franchement bien organisée.

La synchronisation.

C’est le principal défaut d’iTunes. Synchroniser des playlists ou sa bibliothèque personnelle avec d’autres appareils est un enfer. Créer une playlist sur PC ne la rendra pas toujours disponible lorsque vous ouvrirez le logiciel sur votre iPhone. Et inversement. Commence alors l’angoisse de compléter une playlist sur un appareil et ne pas retrouver le contenu sur l’autre. Puis au bout d’un certain moment, vous arrivez à avoir une playlist parfaitement synchronisée, mais en vous connectant un jour sur iCloud, on vous annonce que votre mot de passe est périmé, alors vous le changez et tous vos appareils Apple vous demandent une mise à jour du mot de passe. Et à ce moment, l’air de rien, mais un peu taquin, iTunes vide votre iPhone de toute musique.

Du côté des suédois de Spotify, tout est dynamique. Ajoutez une chanson à une playlist sur votre ordinateur, elle apparaitra instantanément dans votre iPhone. L’ajout et la gestion de titres se font bien plus simplement avec ce que vous souhaitez utiliser hors ligne ou non.

Pour résumer, si vous n’aimez pas trop découvrir de nouvelles musiques et que vous aimez pouvoir accéder à n’importe quelle musique depuis n’importe où, Apple Music est l’idéal. Attention à ne pas commettre des erreurs dans la création de playlists si vous souhaitez pouvoir accéder à vos playlists préférées. Si vous aimez découvrir de nouveaux titres, ou avoir des ambiances déjà préparées à l’avance pour des apéros, diners, soirées, afters, ou autres instants de la vie de presque tous les jours, Spotify sera un allié fidèle qui ne vous décevra pas.
Pour ma part, le choix est fait.

Send this to a friend