Relativement peu utilisés en Europe, les cuiseurs de riz sont omniprésents en Asie. On apprend pourtant aujourd'hui que Panasonic arrêtera de fabriquer les siens au Japon, où ils ont été inventés dans les années 30, en raison d'une baisse de la demande dans l'archipel.

Connu sous nos latitudes pour ses téléviseurs, ses appareils photos ou encore ses caméras professionnelles, le géant de l'électronique faisait aussi fabriquer au Japon, depuis 1956, des cuiseurs de riz principalement destinés au marché local. À comptez de juin 2023, cette production nippone prendra toutefois fin, relate Bloomberg. Et après plus de 60 de production au Japon, la nouvelle revêt presque une dimension symbolique.

Un changement important pour Panasonic arès plus de 60 ans de fabrication nippone

Panasonic prévoit néanmoins de continuer à fabriquer ces petits appareils électroménagers... mais ailleurs, et en l'occurrence en Chine. D'après le média américain, le groupe basculera en effet l'essentiel de leur production dans la ville chinoise d'Hangzhou, où ses concurrents sur ce marché ont d'ores et déjà de nombreux sous-traitants. Cette décision, qui intervient alors que Panasonic faisait déjà fabriquer certains modèles low-cost en Inde, vise à améliorer l'efficacité et la rentabilité de la production, souligne Bloomberg.

Ce changement d'approche fait par ailleurs suite à un déclin des ventes de cuiseurs à riz au Japon. Deux facteurs expliquent cette baisse de popularité : le vieillissement et la diminution de la population japonaise ; mais aussi une évolution des habitudes de vie des jeunes générations. À l'échelle du pays, la consommation de riz a ainsi diminuée de plus de 50% depuis le milieu des années 1960. Une réalité à laquelle Panasonic et sa division électroménager n'échappent pas.