La Fondation Linux, spécialisée dans les projets en open source visant à favoriser l’innovation, a annoncé le 15 décembre la création d’une nouvelle organisation, Overture Maps, avec de prestigieux partenaires : Meta, Microsoft Amazon Web Services (AWS) et TomTom. Son objectif est de développer des outils cartographiques sur la base de données interopérable et ouverte.

La cartographie pour tous

TomTom le sait mieux que personne, après avoir un temps dominé le monde de la navigation GPS grâce à ses appareils, l’entreprise néerlandaise a été largement dépassée par les smartphones et surtout un acteur hégémonique, Google. Overture Maps pourrait remettre en cause cette domination, si Mountain View ne finit pas par rejoindre le projet. Mike Harrell, vice-président de l’ingénierie de TomTom, expose clairement l’ambition de la fondation, « créer la carte la plus intelligente de la planète ».

Y parvenir n’est pas simple. Jim Zemlin, directeur de la Fondation Linux, le souligne, « La cartographie de l'environnement physique et de chaque communauté dans le monde […] est un défi extrêmement complexe qu'aucune organisation ne peut gérer seule ».

En unissant leurs forces au sein d’Overture Maps, les participants pourront récupérer des données en utilisant des projets préexistants comme OpenStreetMap ou exploitant les informations en accès libre comme celle des services d’urbanismes des municipalités. Ils pourront les faire discuter entre, les combinés, les vérifier, créer des schémas communs.

Cette base permettra aux participants de développer plus facilement des outils de cartographie au sein de leurs propres services. Les données de cartographie alimentent un grand nombre d’applications, notamment ceux d’appareils entrant dans la catégorie d’internet des objets (IoT), montre de fitness, voiture autonome, logistique.

Overture veut livrer ses premiers travaux dès 2023

Meta veut même s’en servir pour son métavers. Erik Solem, directeur de l’ingénierie Cartes de l’entreprise estime que « En fournissant des données cartographiques ouvertes interopérables, Overture jette les bases d'un métavers ouvert construit par les créateurs, les développeurs et les entreprises ».

Overture, comme son nom l’indique aussi, se veut ouvert au-delà des quatre entreprises initiales et de la Fondation Linux. D’autres structures, sociétés ou fondation, seront invitées à y prendre part. Un calendrier a déjà été révélé sur les objectifs concrets de l’organisation. Dès le premier semestre 2023, un ensemble de données sera publié avec des informations de bases, sur les routes et les bâtiments. Il sera ensuite étoffé progressivement avec la navigation, des représentations 3D…