Co-fondateur de Plastic Odyssey en 2017 et plus récemment initiateur du projet Expedition Zero, Benjamin de Molliens se définit comme un éco-aventurier. Au travers de ses expéditions et de ses aventures, il tente de fédérer une communauté sensible aux sujets écologiques.

Il est devenu au fil des années un véritable maître des réseaux sociaux, des outils sur lesquels il partage des défis citoyens simples et inspirants, comme #nettoietonkm devenu viral lors du confinement de novembre 2020. Agorapulse vous propose de le rencontrer le 7 juin 2022 à 11h30 dans le cadre d’un webinar intitulé : « écologie et réseaux sociaux : comment fédérer sans cliver ? »

JE PARTICIPE AU WEBINAR

Écologie et réseaux sociaux : comment fédérer sans cliver ?

La dernière expédition de Benjamin de Molliens consistait à rejoindre la COP26 de Glasgow en voilier et à vélo depuis Lille. Cette opération a reçu une belle médiatisation, avec notamment un passage sur Brut, BFMTV ou encore France Info. Au cours de ce webinar, Pierre Seillier, Head of Marketing chez Agorapulse, échangera avec Benjamin de Molliens sur le rôle que doivent jouer les réseaux sociaux dans la sensibilisation et l’évolution des consciences. Il sera également question d’un paradoxe qui suscite de nombreuses interrogations : le digital n’est pas forcément « eco friendly ». Pourtant, on y voit souvent des acteurs engagés utiliser ces canaux comme leurs armes principales.

En participant à ce webinar, vous découvrirez probablement des pistes intéressantes pour intégrer une dimension écologique et environnementale à votre stratégie social media. Parmi les sujets soulevés au cours de ce live du 7 juin 2022, vous retrouverez notamment les suivants :

  • Comment susciter l’intérêt des internautes ?
  • Quels sont les messages qui ont le plus de poids ?
  • Comment les marketeurs peuvent-ils aider à construire un monde meilleur ?
  • À quoi ressemble le greenwashing en 2022 ?
  • Cette pratique est-elle devenue légion ?
  • Le greenwashing est-il un frein aux évolutions des offres des entreprises ?

JE PARTICIPE AU WEBINAR

Benjamin de Molliens reviendra également sur la notion de « buzz ». En effet, certaines personnes, qui font de la cause écologique leur activité principale, utilisent les réseaux pour faire du buzz autour de réactions assez virulentes sur des posts greenwashing. Sans grande surprise, cela fait réagir les communautés. Alors, est-ce la meilleure façon de générer de la notoriété sur ce secteur très engagé ?

L’expert Agorapulse et son invité tenteront également de comprendre si les réseaux sociaux peuvent amplifier le sentiment de radicalité, propre aux personnes engagées. Enfin, il sera question des évolutions à venir sur les réseaux sociaux et des meilleures stratégies à adopter pour continuer à faire passer les messages écologiques.

JE PARTICIPE AU WEBINAR