Avec une population quasiment similaire, la Chine (1,4 milliard d'habitants) et l'Inde (1,38 milliard d'habitants) sont sans surprise les deux plus grands marchés mondiaux du smartphone. L'état des lieux du marché des smartphones en 2021 n'est cependant pas du tout le même en Chine et en Inde. Alors que les ventes de smartphones bondissent de 12% en Inde, elles régressent de 9% en Chine.

Les ventes de smartphones en Chine ont diminué de 9%

Deux marchés similaires en apparence, mais bien différents dans les faits. Les ventes de smartphones en Chine ont diminué de 9% en glissement annuel par rapport à l'année 2020. Au cours du quatrième trimestre de l'année, 80% des smartphones vendus en Chine étaient compatibles avec la 5G. Les smartphones vendus en Chine sont donc plutôt sur un segment haut de gamme.

Sur cette même période, Apple a dépassé Vivo en termes de parts de marché, pour devenir le premier revendeur de smartphones en Chine. Une situation qui ne s'était pas produite depuis 2016, à l'époque de l'apogée de l'iPhone 6. Pour Ivan Lam, analyste chez Counterpoint Research, « le marché en Chine continue de décliner en raison de divers facteurs tant du côté de l'offre que de la demande ».

Il estime que les pénuries de composants ont un impact sur les expéditions de tous les équipementiers. L'analyste observe également que le cycle moyen de remplacement des smartphones en Chine s'allonge. C'est une mauvaise nouvelle pour les fabricants. Enfin, comme les smartphones se ressemblent de plus en plus au niveau des technologies, les consommateurs ne sont plus autant tentés de passer à un modèle supérieur.

Plus globalement, la Chine connaît une période économique particulière : les exportations tirent la croissance vers le haut mais les dépenses intérieures faiblissent.

+12% pour le marché indien

A contrario, le marché indien des smartphones est en pleine forme : +12% par rapport à l'année précédente, selon le cabinet d'études Canalys. 162 millions de smartphones ont été vendus dans le pays, malgré un début d'année difficile, qui correspond au moment où le pays luttait contre une forte vague de Covid-19. Les cinq premières places du podium en Inde sont occupées par des fabricants asiatiques, avec Xiaomi en tête.

Une croissance spectaculaire alors que l'Inde a subi une deuxième vague dramatique de Covid-19 l'année dernière. Les fournisseurs ont dû s'adapter à cet environnement volatile en élargissant leur gamme de produits. Le rapide déploiement de la vaccination a permis la réouverture du marché.

C'est à ce moment précis que les ventes de smartphones ont atteint des sommets historiques. Contrairement à la Chine, l'Inde a vu les modèles de smartphones bas de gamme s'écouler comme des petits pains. Le remplacement à venir de ces smartphones laisse penser que le marché indien a encore un bel avenir devant lui.