La chose avait été évoquée par Elon Musk le 14 décembre dernier, elle est maintenant confirmée. Sur Twitter, le CEO de Tesla a indiqué que la firme accepte désormais les paiements en Dogecoin pour l'achat de certains produits dérivés. Comme le précise The Verge, les paiements en Dogecoin concernent pour l'instant trois articles du catalogue seulement : le Cyberquad pour enfants (12020 doges, soit un peu moins de 2000 euros), la boucle de ceinture Giga Texas (835 doges, environ 140 euros) et le Cyberwhistle (proposé à 300 doges, soit 50 euros).

Sans surprise, l'annonce d'Elon Musk a suffi à faire grimper le cours du Dogecoin de 11,19%, lui permettant d'atteindre les 0,17 euros ce 14 janvier. Notons toutefois qu'on ignore encore si Tesla compte maintenir ce mode de paiement, pour l'instant le groupe souhaite simplement « voir comment ça se passe » avec cette nouvelle option de règlement par cryptomonnaie. Difficile donc de savoir si la firme proposera à l'avenir le paiement en Dogecoin pour ses véhicules.

Le drôle de jeu de Tesla avec les cryptomonnaies

Ce n'est pas la première fois que Tesla propose des paiements en cryptomonnaies. Il y a un peu moins d'un an, la firme avait en effet commencé à accepter les paiements en Bitcoin pour ses véhicules... pour finalement arrêter 49 jours plus tard seulement. Tesla et Elon Musk invoquaient alors l'impact négatif du Bitcoin sur l'environnement. « Les crypto-monnaies sont une bonne idée à bien des égards, et nous pensons qu'elles ont un avenir prometteur, mais cela ne peut se faire au détriment de l'environnement », avait à cette occasion déclaré Elon Musk. Cette volte-face partielle avec le Dogecoin peut donc apparaître comme un manque de cohérence de la part du groupe et de son CEO.

The Verge, souligne néanmoins qu'Elon Musk a plusieurs fois affiché son intérêt pour le Dogecoin, une cryptomonnaie qu'il apprécie pour son accessibilité auprès du « grand public ». « Beaucoup de gens à qui j'ai parlé sur les chaînes de production de Tesla ou qui construisent des fusées chez SpaceX possèdent des Dogecoins », avait-il expliqué au micro de CNBC en octobre dernier « Ce ne sont pas des experts financiers ou des connaisseurs de la Silicon Valley. C'est pour cela que j'ai décidé de soutenir le Doge, j'ai l'impression que c'est un peu la crypto du peuple ».