Le 29 juillet, le bilan trimestriel d’Amazon était également accompagné des résultats de son segment “Autres”, majoritairement constitué de son activité publicitaire. Une nouvelle fois, l’entreprise partage des chiffres en hausse.

Amazon, la “troisième force” du secteur publicitaire

Aux côtés de Google et Facebook, Amazon est souvent considéré comme la “troisième force” du secteur. En effet, depuis plusieurs années, l’entreprise ne cesse de gagner en puissance sur ce marché si concurrentiel et s’impose comme un partenaire publicitaire incontournable.

Par rapport à la même période l’année précédente, les revenus issus de sa division “Autres” ont augmenté de 87%, générant 7,9 milliards de dollars. C’est la plus forte croissance observée dans les résultats dévoilés par Amazon cette semaine.

Ce trimestre, Amazon Advertising a lancé “plus de 40 nouvelles fonctionnalités et solutions publicitaires en libre-service”, a indiqué l’entreprise. Parmi elles, des outils de création de campagne de produits sponsorisés au niveau régional ainsi que l’accès à des ressources pédagogiques, techniques et marketing via le réseau de partenaires de la firme. L’objectif de ces nouveautés est d’aider les vendeurs et les entreprises à développer plus facilement leurs activités. Par ailleurs, ces services ont été étendus à l’Australie, l’Europe, l’Inde, le Japon et l’Arabie saoudite.

Au fil des mois, la publicité se digitalise, et de nouveaux acteurs s’ouvrent à ce segment, notamment les PME. Instinctivement, elles se tournent vers des géants comme Amazon. À l’avenir, cette transformation du marché pourrait s’avérer encore plus bénéfique pour la firme de Seattle, car l’intérêt pour la publicité digitale reste fort malgré la levée des restrictions. Cette année, elle pourrait même permettre au secteur de connaître un taux de croissance historique.

Bien qu’Amazon s’impose progressivement au sein du secteur publicitaire, il reste, malgré tout, derrière le duopole formé par ses deux concurrents californiens. eMarketer révèle qu’en 2020, la société détenait 10% de parts de marché aux États-Unis, tandis que Facebook et Google disposaient respectivement de 25,2% et 28,9%.

part de marché du secteur publicitaire aux Etats-Unis

Aux États-Unis, Google, Facebook et Amazon se partage la majorité du marché publicitaire. Graphique : eMarketer