À Hong Kong, l’introduction en bourse de Kaishou, grande rivale de la version chinoise de TikTok, est tout simplement historique. Alors qu’elle était valorisée à 60 milliards de dollars, la firme à fait un bond impressionnant de 194% pour ses débuts et est désormais valorisée à 180 milliards de dollars.

L’application a ainsi levé plus de 5 milliards de dollars grâce à cette entrée en bourse spectaculaire, signant la plus grande IPO dans le monde de la tech depuis Uber en 2019. Les actions de Kaishou, qui est notamment soutenue par le géant chinois Tencent, sont passées de 14,8 dollars à 43,8 dollars. De quoi donner des idées à sa concurrente directe et propriété de ByteDance, Douyin ? « Une introduction réussie de Kuaishou ouvrira la voie à son grand rival. Douyin sera plus motivé à venir sur le marché et les investisseurs pourront avoir un meilleur aperçu de l’industrie chinoise de la vidéo à court terme grâce aux divulgations régulières de Kuaishou à l’avenir », estime Vey-Sern Ling, analyste chez Bloomberg Intelligence.

Fondée par d’anciens employés de chez Google, Su Hua et Cheng Yixiao, l’application est quasiment méconnue en dehors de la Chine, mais elle cartonne en empire du Milieu. Revendiquant 480 millions d’utilisateurs actifs mensuels, elle a également enregistré une hausse de 50% de ses revenus lors des neuf premiers mois de 2020.

À l’instar de Douyin, Kuaishou propose de courtes vidéos ainsi que des directs qui sont très populaires, notamment au sein des populations rurales. Sa monétisation est toutefois différente de sa rivale, elle se base en effet sur trois points distincts. En plus des lives qui lui permettent d’engranger d’importantes sommes d’argent, l’application vend également des publicités. Enfin, elle fait aussi dans l’eCommerce car ses utilisateurs peuvent vendre des produits à travers la plateforme. Sur ce dernier élément, Kuaishou va d’ailleurs devoir faire face aux nouvelles réglementations établies par les autorités chinoises pour mieux contrôler leurs géants technologiques.

« Le modèle économique de Kuaishou est unique et il y a un certain degré de fidélité dans la base d’utilisateurs », déclare Kerry Goh, directeur des investissements chez Kamet Capital Partners Pte, qui a participé à l’introduction en bourse. « Les investisseurs prescrivent une prime énorme aux entreprises qui sont uniques dans cet environnement de faibles taux d’intérêt », continue-t-il pour expliquer l’introduction en bourse historique que vient de signer l’application chinoise.