En dépit de nombreuses attaques pour son manque d’implication en matière environnementale, Amazon trace sa route. À l’image d’autres géants de la Tech, dont Microsoft, le groupe de Jeff Bezos annonçait en septembre dernier avoir pour projet de compenser la totalité de ses émissions de gaz carbonique d’ici 2040. Pour parvenir à atteindre cet objectif, Amazon capitalise sur son Climate Pledge, un plan d’action articulé autour de plusieurs initiatives, dont son Climate Pledge Fund, qui hérite cette semaine d’une promesse d’investissement de 2 milliards de dollars. Cette initiative vise notamment à aider les entreprises développant des technologies en lien avec l’énergie verte.

Grâce à ce budget colossal qui lui est attribué, le Climate Pledge Fund pourra investir à son tour dans des entreprises de tailles diverses au sein d’industries variées liées aux grands domaines suivants : « transport et logistique ; production, stockage et utilisation de l’énergie ; fabrication et matériaux ; économie circulaire ; et alimentation et agriculture », détaille Amazon dans son communiqué. Comme le précise toutefois Engadget,  le groupe n’a pas encore fixé de date limite pour la sélection des bénéficiaires, ou le versement des fonds.

Amazon pas assez écolo… selon 3500 de ses employés

Cette annonce intervient chez Amazon plus d’un an après la gronde de 3500 de ses propres employés, exprimée au travers d’une lettre ouverte adressée en avril 2019 à Jeff Bezos et plusieurs cadres de la firme. Véritable appel à un changement de politique d’Amazon en matière de gestion environnementale, cette lettre ouverte réclamait notamment l’arrêt d’utilisation d’énergies fossile pour Amazon Web Services (AWS, la division serveurs d’Amazon).

Bien que tardive, la réponse d’Amazon semble en cours de concrétisation. La compagnie a par exemple indiqué qu’elle prévoyait d’alimenter l’intégralité de ses entrepôts en énergie renouvelable d’ici 2025. Dans la même veine, les livraisons Amazon devraient de plus en plus se faire à l’aide de véhicules électriques à compter de 2021. Parallèlement, Jeff Bezos a annoncer donner de sa personne, ou plutôt de sa fortune, en versant 10 milliards de dollars de ses fonds personnels pour aider à endiguer le changement climatique, cette fois par le biais de l’initiative Bezos Earth Fund.