Depuis le 2 avril 2019, le service Google+ est devenu inaccessible aux internautes. Cependant, une version remise au goût du jour fera son apparition le 6 juillet prochain. Cette nouvelle a été partagée dans un e-mail adressé aux membres de la G Suite. Google Currents, le nouveau venu, a d’ores et déjà été présenté comme un outil permettant des échanges plus productifs avec les collaborateurs.

Currents : la version mieux élaborée de Google+

Google Currents a été proposé depuis quelques mois chez quelques utilisateurs de la G Suite en version bêta. En effet, l’application souhaite faciliter les échanges entre les membres du personnel d’une entreprise, notamment entre les dirigeants et les employés qui interagissent peu.

Dans la même catégorie

L’interface de Currents proposerait un volet d’accueil, pouvant être organisé, soit chronologiquement, soit par pertinence. Il rendrait notamment possible le partage de liens, d’images, de textes, de questionnaires et différents types de contenu depuis Google Drive. Quoi qu’il en soit, les administrateurs de l’entreprise devraient avoir la possibilité de limiter ce que l’on pourra voir. Cette restriction permettrait de cibler uniquement les contenus à vraie valeur ajoutée pour le personnel.

Un basculement inévitable des utilisateurs de Google+ attendu

Quelques années en arrière, Google a présenté Google+ comme un concurrent sérieux de Facebook ou Twitter. Cependant, en raison du nombre d’abonnés trop faible, le projet a été vite abandonné. La plateforme Currents, quant à elle, se rapproche davantage de Slack ou de Microsoft Teams. Son arrivée semble donc tomber à point nommé à une période où un grand nombre de professionnels utilisent des outils collaboratifs pour travailler à distance.

Google Currents cible des professionnels, membres de la G Suite. La firme de Mountain View proposerait même de laisser les anciennes publications de Google+ sur Currents dans les cinq jours suivant sa mise en ligne. Tout cela devrait bien sûr s’accompagner d’une campagne de rebranding sur internet et sur les applications mobiles.

Google Currents hérite d’un fardeau laissé par un service peu convaincant lancé en 2011. En effet, la tentative de Google+ de s’apparenter n’a pas été accueillie chaleureusement. Cette année, la nouvelle plateforme cible une clientèle bien précise : les professionnels de la G Suite. Cette arrivée devrait surtout plaire à tous ceux qui font du télétravail et qui recherchent un espace de travail collaboratif en ligne