Jeudi 4 juin, Slack a publié ses résultats financiers du premier trimestre 2020. L’entreprise a ainsi enregistré un chiffre d’affaires de 201,7 millions de dollars, un chiffre en hausse de 50% par rapport à la même période en 2019. La crise sanitaire ayant mis des millions de personnes en télétravail lui a profité. Durant ce trimestre, le service de messagerie a gagné 122 000 nouvelles entreprises clientes, toutes payent un abonnement, tandis que 750 000 nouvelles organisations ont décidé de se service de Slack grâce à l’abonnement gratuit. Cette croissance semble malgré tout décevoir les investisseurs.

Les actions de Slack chutent de 16%

Jeudi, une fois ses résultats financiers publiés, Slack a pu observer une baisse de 16% du cours de son action. Les investisseurs de l’entreprise ont visiblement été déçus de ne pas observer une explosion de croissance du service, comme cela a été le cas pour Zoom. Ce dernier a, en effet, annoncé une croissance de ses revenus de 169%. Chez Slack, elle n’est que de 50% et s’additionne en plus à une perte ajustée de 0,02$ par action. Finalement, même si le coronavirus a permis à Slack d'accroître considérablement son activité, cela ne convainc pas les investisseurs pour autant.

Précisant son gain de nouveaux clients payant, soit 122 000, Slack a cependant omis d’indiquer son nouveau nombre d’utilisateurs actifs chaque jour. En Mars, en pleine crise sanitaire, le PDG de l’entreprise s’était pourtant félicité du nouveau record de 12,5 millions d’utilisateurs connectés en simultanée.

La société vise 206 à 209 millions de dollars de revenus pour le prochain trimestre

Concernant le second trimestre fiscal désormais en cours, Slack estime ses revenus entre 206 et 209 millions de dollars. Cela représenterait une croissance entre 42% et 44% par rapport aux résultats de 2019. Le tout serait accompagné d’une perte de 3 à 4 centimes par action ajustée.

Malgré la baisse observée au niveau des actions, résultat de la déception des investisseurs, tous les voyants ne sont pas au rouge vis-à-vis des résultats financiers de Slack. La croissance des revenus, d’une part, s’est légèrement accélérée par rapport au dernier trimestre 2019, tout comme la marge brute de l’entreprise s’est améliorée à hauteur de 87,3%.

Si les investisseurs ne sont pas satisfaits de la prise de croissance de l’entreprise, celle-ci n’en démord pas et vise un revenu annuel entre 855 millions et 870 millions de dollars pour 2020. Auparavant, ses prévisions étaient de 842 millions à 862 millions de dollars. L’entreprise a donc revu ses espoirs à la hausse.