D’ici 2024, les dépenses mondiales en matière d’applications pourraient atteindre 171 milliards de dollars. C’est ce que suggère un rapport sur les estimations des recettes brutes et des téléchargements d’Apple Store et de Google Play qui vient d’être publié par Sensor Tower. L’étude a été basée sur les tendances en matière de revenus et de transferts de données dans différents pays du monde, notamment aux États-Unis, en 2019.

De meilleures recettes pour Apple Store et Google Play ?

Si l’on en croit le rapport, sur les 171 milliards de dollars de dépenses mondiales, celles d’Apple Store représenteraient 115 milliards de dollars au cours des quatre prochaines années. Sa croissance annuelle atteindrait 15,8%. De son côté, Google Play afficherait 56 milliards de dollars avec un taux de croissance de 13,2% d’ici 2024. Le cabinet d’étude prévoit environ 184 milliards de téléchargements d’applications mobiles sur Apple Store et Google Play entre 2020 et 2024.

Les classements des pays générateurs de revenus pour Apple Store et Google Play resteraient inchangés jusqu’en 2024. Pour Apple Store, la Chine figure en tête de liste devant les États-Unis et le Japon. Après quelques années de baisse de dépenses, la Corée du Sud représenterait un marché de plus en plus attrayant pour les plateformes.

Sur les deux plateformes, les États-Unis, le Japon et la Taïwan sont parmi les cinq premiers pays consommateurs d’applications mobiles. Toutefois, l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique réaliseraient des dépenses plus élevées que l’Asie et l’Amérique du Nord au cours prochaines années sur Apple Store et Google Play.

Les téléchargements des applications mobiles montent en flèche

Les États-Unis seraient largement devancés par la Chine concernant les téléchargements des applications mobiles sur Apple Store. Néanmoins, la potentielle introduction d’une nouvelle réglementation quant à l’utilisation des appareils mobiles dans l’empire du Milieu rend les projections plus complexes.

En outre, les revenus sur les deux plateformes proviendraient principalement des applications non liées aux jeux, avec une part de 49% pour Apple Store et 74% pour Google Play. Le reste serait issu des divertissements, des photos et vidéos, de la musique, des réseaux sociaux, etc.

Par ailleurs, rappelons que les applications mobiles représentent des alternatives intéressantes par rapport à la lutte contre la pandémie actuelle du Covid-19. Les plateformes de conférence en ligne et les sites de livraison de produits alimentaires ont été les plus demandés sur Apple Store, certainement à cause du confinement et du télétravail. D’ailleurs, aux Etats-Unis, une hausse impressionnante des téléchargements d’applications sur la santé mentale a été enregistrée.