Alors que les autorités sanitaires prônent le confinement et la distanciation sociale, les salles de cinéma n’ont pas eu d’autres choix que de fermer leurs portes à cause du coronavirus. Afin de faire face à la faillite annoncée, Universal Studios a pris la décision de sortir ses films sur grand et petit écran au même moment. Une stratégie qui paraît logique et bienvenue, même si elle est très difficilement applicable en France.

Bouleversement de nos modes de vie

Se propageant à une vitesse affolante, la pandémie de Covid-19 bouleverse nos modes de vie et nous oblige à rester confinés chez nous. Tandis que les élèves doivent désormais suivre leurs cours en ligne, les employés sont encouragés à avoir recours au télétravail… aucune industrie ne semble épargnée par la crise.

Dans la même catégorie

Le tournage de dizaines de séries a ainsi été stoppé net ou reporté, il en est de même pour le cinéma, avec notamment le report de la sortie du live-action de Mulan. Des changements semblent s’imposer pour survivre financièrement à cette période difficile, c’est pourquoi Universal Pictures a pris une décision radicale.

La réponse face à la crise

Le studio de production a en effet annoncé que ses films actuellement en salles seraient très bientôt disponibles sur des plateformes de VOD pour un prix de 19,99 dollars, et avec une fenêtre de visionnage d’une durée de 48 heures. Dès vendredi, les internautes auront donc accès à The Hunt, The Invisible Man ou encore Emma sur Amazon Video, iTunes ou encore Vudu.

« Plutôt que de retarder la sortie de ces films ou de les sortir dans un contexte difficile, nous voulions offrir une solution à la fois abordable et accessible pour les regarder à la maison. Nous espérons et croyons que les gens se rendront toujours dans les salles où les films sont disponibles, mais nous comprenons que pour certaines régions du monde, cela devient de plus en plus difficile », a expliqué Jeff Shell, PDG de NBCUniversal, dans un communiqué de Comcast, société mère de Universal Studios. Par ailleurs, Les Trolls 2 : Tournée Mondiale sortira simultanément en VOD et en salles le 20 avril prochain aux États-Unis.

Un changement profond à venir en France ?

Bien que cette solution semble parfaitement adaptée à la situation, elle est très difficile à appliquer dans l’Hexagone à cause de la chronologie des médias. Cette dernière impose en effet quatre mois de décalage entre la sortie d’un film en salles et sa mise en ligne sur un service de VOD, à l’image de Canal VOD ou Apple TV.

Il semble quasiment impossible que les métrages actuellement au cinéma fassent tout de suite leur apparition sur l’un de ces services, puisque cela impliquerait une nouvelle législation, comme le souligne 01Net. Pour ce qui est des films prévus pour les prochaines semaines, alors les productions peuvent choisir de les sortir uniquement sur VOD.

On ignore encore comment le Centre national du cinéma (CNC) réagira, mais la VOD paraît une option astucieuse en cette période de confinement total. Une chose est sûre : cette crise pourrait modifier en profondeur l’industrie du cinéma, et donner une importance encore plus palpable au e-cinéma.