À l’occasion du CES 2020, Amazon, ExxonMobil et Fiserv ont annoncé une collaboration d’un tout nouveau genre. Cette dernière va permettre aux automobilistes américains de payer leur plein de carburant grâce à une simple commande vocale à Alexa.

11 500 stations services concernées

“Vos courses peuvent bien vous être livrées, alors pourquoi ne devrions-nous pas innover dans la façon dont vous payez le carburant ?” Ces mots prononcés à CNN par Devin Miller, responsable marketing chez ExxonMobil, résument bien cette annonce innovante. Il s’agit en effet de la première fois qu’il sera possible de régler le prix du gasoil grâce au son de la voix.

Déployée au mois d’avril dans 11 500 stations Exxon et Mobil à travers les États-Unis, cette nouveauté ne pourra être utilisée qu’avec les voitures et smartphones équipés de l’assistant vocal d’Amazon, cela comprend notamment de récents véhicules Audi, Lexus, Ford ou encore Toyota. Les automobilistes n’auront qu’à prononcer la phrase “Alexa, paye l’essence” et confirmer la localisation de la station service et le numéro de la pompe pour que le paiement soit effectué via Amazon Pay.

C’est là que l’entreprise Friserv entre en jeu : elle va activer la pompe désignée et sécuriser le paiement. Les clients n’auront qu’à sortir de leur véhicule afin d’effectuer le plein de carburant.

Une technique qui présente plusieurs avantages

Avec cette nouvelle méthode de règlement, ExxonMobil va posséder un argument de taille pour prendre le dessus sur ses concurrents. Par ailleurs, le recours à Alexa pourrait permettre de contrer le fléau du skimming, une technique de fraude à la carte bancaire qui est souvent utilisée dans les stations services outre-Atlantique. Le fait de passer moins de temps dehors peut également séduire certaines personnes vulnérables, mais aussi leur éviter de rester à l’extérieur trop longtemps en cas de mauvais temps.

Alexa n’est cependant pas encore une technologie sécurisée à 100 %. Récemment, des universitaires sont parvenus à montrer sa vulnérabilité, ainsi que celle de Siri et de Google Assistant à l’aide d’un simple laser, espérons qu’Amazon ait pensé à tout pour éviter tout risque de piratage.

Si vous espérez pouvoir utiliser cette méthode de paiement dans une station service française, il va falloir être (très) patient. D’ailleurs, elle ne sera peut-être jamais déployée en Europe, cela dépendra probablement de son succès auprès des usagers américains.