Il y a plus de 20 ans, à Stanford, Larry Page et Sergey Brin lançaient Google. Aujourd’hui, dans une lettre commune, ils annoncent au monde entier qu’ils ne seront plus aux manettes de leur gigantesque entreprise et qu’ils cèdent le contrôle à Sundar Pichai, l’actuel PDG de Google. C’est une étape très importante dans l’histoire de Google.

Sundar Pichai : grand gourou d’Alphabet et de Google

En septembre 2018, Google soufflait ses 20 bougies. À cette occasion, nous découvrions le fameux garage de Menlo Park dans son état de 1988, là où Google est né. Un petit moment d’émotion, il faut bien l’avouer. Aujourd’hui les deux hommes à l’origine de ce projet incroyable annoncent qu’ils cèdent leur place à un homme en qui ils ont une confiance totale : Sundar Pichai. Dans la lettre rédigée par les deux co-fondateurs de Google, nous pouvons lire que :

“Nous estimons que c’est le moment le plus propice pour simplifier notre structure de gestion. Toutes nos structures fonctionnent bien Alphabet permet une articulation idéale de nos différentes activités. Nous n’avons jamais été du genre à nous accrocher à des postes de direction lorsque nous pensons qu’il y a une meilleure façon de diriger l’entreprise. Et Alphabet et Google n’ont plus besoin de deux PDG et d’un président. À l’avenir, Sundar sera le PDG de Google et d’Alphabet”.

L’actuel PDG de Google sera donc responsable de la direction de Google et de la gestion d’Alphabet. Sergey et Larry tiennent à préciser qu’ils sont “profondément attachés à Google et à Alphabet” et qu’ils resteront activement impliqués en tant que membres du conseil d’administration, actionnaires et co-fondateurs. Notons qu’ils conservent la majorité des trois de vote. Ils comptent se positionner comme les conseillers de Sundar Pichai, en particulier sur les sujets qui les animent. De son côté, Sundar affirme que :

“Je tiens à préciser que cette transition n’affectera pas la structure d’Alphabet ni le travail que nous faisons au quotidien. Je continuerai à me concentrer sur Google et le travail en profondeur que nous faisons pour repousser les limites de l’informatique et construire un Google plus utile pour tout le monde. En même temps, je suis enthousiasmé par Alphabet et son orientation à long terme sur les grands défis à relever grâce à la technologie”.

Leur départ n’est pas anodin

Bien que choquante, cette annonce n’est pas réellement une surprise pour ceux qui suivent la carrière des co-fondateurs de Google depuis toujours. Le duo ne se montre plus depuis longtemps, ne prend plus la parole, n’apparaît quasiment plus non plus au moment des sorties de nouveaux produits. Sundar Pichai est le nouveau visage de Google depuis plusieurs années. Les co-fondateurs ajoutent que :

“Si Google était une personne, elle aurait 21 ans, et le temps serait venu de quitter le nid. Même si cela a été un immense honneur d’être impliqué dans le management au quotidien de l’entreprise, nous pensons que l’heure a sonné de tenir le rôle de parents fiers – donner des conseils et de l’amour mais pas des instructions constantes”.

La société mère Alphabet a été conçue pour permettre à Google de se concentrer sur son activité principale : son moteur de recherche, et permettre à d’autres sociétés appartenant au groupe de voir le jour. On pense notamment à DeppMind, Waymo, YouTube, Calico, Loon, Wing etc. La création d’Alphabet a offert la possibilité à Larry Page et à Sergey Brin de disparaître des feux de la rampe.

Notons que les co-fondateurs de Google s’en vont à un moment choisi : celui où les acteurs de la tech sont de plus en plus surveillés par les autorités gouvernementales. Ces 4 dernières années ont certainement été les plus controversées de l’histoire de Google, comme c’est le cas pour Amazon et Facebook. Pichai devra composer avec cela et faire face à la crise.