L’USPS (United States Postal Services), l’équivalent de notre Poste dans le pays de l’Oncle Sam, va réaliser un test géant pour livrer le courrier de manière autonome. Un tel essai est totalement inédit. Le service américain de livraison de colis, s’associe à TuSimple, une startup qui développe des camions autonomes. Pendant deux semaines, l’USPS va tester ces camions sans chauffeur, à Phoenix, et à Dallas.

Alors non, il ne s’agit pas du premier camion autonome à prendre la route. Il y a quelques mois, le constructeur norvégien, Volvo, annonçait qu’il mettait déjà ses camions autonomes en test. Il s’agit cependant de la première offre structurée et complète de la part de Volvo Trucks. Un premier pas qui a permis au constructeur scandinave de se positionner comme leader sur le marché des camions autonomes.

Aujourd’hui, les États-Unis reviennent dans la course. Avec TuSimple, l’USPS veut créer un réseau de camions autonomes capables de livrer les américains, n’importe où. Pour le moment, les camions seront encore équipés de chauffeur, pour assurer une sécurité de secours. Ce n’est pas la première prouesse réalisée par la startup. En effet, TuSimple a déjà travaillé sur des essais avec une douzaine d’entreprises.

TuSimple est une jeune startup, en 2015, la société a déjà levé 160 millions d’euros. Avec un pied aux États-Unis, à San Diego, et l’autre en Chine à Pékin, elle a des ambitions gargantuesques. Sa technologie repose sur neuf caméras fixées sur ses camions. Évidement, ils sont aussi équipés de capteurs LIDAR pour appréhender l’environnement qui les entoure.

Xiaodi Hou, fondateur de TuSimple, précise que “la mise au point d’un camion autonome qui pourra fonctionner totalement sans l’intervention humaine est une équation extrêmement difficile à résoudre. Nous travaillons avec de nombreux transporteurs pour améliorer nos technologies et permettre un jour à nos clients de pouvoir utiliser un camion 100% autonome”.