Transports

Volvo innove et lance ses premiers camions autonomes en Norvège

Sa mission : transporter du calcaire sur 5km d'une mine vers un port.

C’est une grande première. Nous attendions depuis un petit moment la première offre structurée et complète de la part de Volvo Trucks, c’est chose faite. Un premier pas pertinent qui devrait permettre au constructeur scandinave de se positionner comme leader sur le marché des camions autonomes. Comme le précise le média Engadget, ceux qui viennent d’être annoncés auront une première mission toute particulière : ils serviront à transporter du calcaire provenant d’une mine norvégienne appelée Brønnøy Kalk jusqu’à un port situé à environ 5 kilomètres de là.

Un lancement qui intervient quelques mois après celui du service Volvo Car Mobility, une nouvelle marque qui permettra de développer les activités de mobilité autour du monde. Volvo affirmait l’été dernier que cette nouvelle marque offrira « un accès fiable et à la demande aux voitures et aux services grâce à une application intuitive »

Il faut admettre qu’un camion autonome n’est certainement pas l’utilisation la plus glamour pour un véhicule électrique et sans conducteur, surtout face à Tesla. Néanmoins, ce n’est pas l’objectif. Six des camions de Volvo camions devraient effectuer les trajets de la mine calcaire jusqu’au port. La société minière devra payer chaque tonne métrique livrée par Volvo. Concrètement, Volvo n’a pas d’autre choix que de faire parfaitement fonctionner sa technologie sans conducteur. Si ce n’est pas le cas, le constructeur ne sera pas payé. C’est un critère motivant. La solution de transport autonome a été testée de nombreuses fois sur ces mêmes trajets. Volvo annonce qu’un déploiement total aura lieu avant fin 2019.

Volvo n’est pas en retard en matière d’innovation, la branche Volvo Penta spécialisée dans les équipements maritimes, est fière d’avoir conçu un « yacht auto-amarré ». Volvo Penta prétend que son yacht est capable d’effectuer des manoeuvres que même un marin aguerri ne tenterai pas. Il s’agit d’un système capable de réaliser des manoeuvres en tenant compte des divers facteurs environnants, comme le vent ou encore la marée.

Les camions Volvo parcourront un itinéraire préétabli avec très peu de risques que quelque chose se passe mal. Le lancement de ce véhicule est clairement un indice de la façon dont les constructeurs de véhicules pourraient fonctionner à long terme. Passer de la vente de voitures ou de camions individuels à une offre complète de services où des véhicules autonomes ne sont qu’une partie d’un puzzle plus vaste d’une société.

Send this to a friend