La fibre optique devrait enfin arriver dans les zones rurales françaises
Technologie

La fibre optique devrait enfin arriver dans les zones rurales françaises

La Côte d’Or, le Lot-et-Garonne et la région Sud PACA seront les trois premiers territoires concernés.

Il était temps ! Le gouvernement vient d’annoncer qu’il autorisait (enfin) le déploiement de trois AMEL (Appels à Manifestation d’Engagements Locaux) dans l’objectif d’accélérer le déploiement de la fibre optique dans les zones rurales françaises. Le dispositif devrait permettre la pose de 465.000 prises FttH, d’ici 2023. C’est une très bonne nouvelle pour nos campagnes.

Alors que récemment, Facebook annonçait qu’il voulait encercler l’Afrique avec un immense câble sous-marin de fibre optique, la France se réveille et se rappelle que ses zones rurales sont extrêmement mal équipées. En déployant ce dispositif, le gouvernement français souhaite que tous les Français de métropole et d’outre-mer puissent avoir accès à un débit minimal de 30 Mbits/s.

Vous l’aurez compris, les personnes concernées par ce plan d’action sont évidemment celles situées en zones rurales. 1,5 million de foyers seraient concernés. La première étape est d’ores et déjà amorcée : le gouvernement a fait savoir qu’il avait accepté les engagements pris par les opérateurs au titre de l’article L. 33-13 du Code des Postes et Communications Électroniques. La Côte d’Or, le Lot-et-Garonne et la région Sud PACA seront les trois premiers territoires concernés.

Un regroupement d’associations de collectivités territoriales commençaient à s’agacer du retard pris par ce plan d’action. Elles précisaient que le Premier ministre aurait dû valider les premiers AMEL au début de l’été 2018. Leur contestation a certainement porté ses fruits, puisque le gouvernement a fini par enclencher ce dispositif.

À ce propos, l’exécutif précise que : « d’autres propositions d’opérateurs restent en cours d’examen dans une douzaine d’autres départements, représentant potentiellement des engagements complémentaires sur fonds propres, donc sans subvention publique additionnelle, à hauteur d’un million de prises FttH en zones peu denses ou rurales ». Cette fois-ci, le gouvernement semble avoir compris la nécessité d’accélérer les choses.

Send this to a friend