Souvenez-vous, c’était il y a presque 3 ans, l’intelligence artificielle de Google affrontait en direct le meilleur joueur de go au monde. Résultat du match ? Victoire du système virtuel. Il y a quelques jours, Blizzard et DeepMind ont organisé une série de parties entre leur intelligence artificielle et deux joueurs professionnels de Starcraft 2. Une fois encore, les humains n’ont pas su être à la hauteur : dix victoires et une seule défaite pour AlphaStar, l’IA développée par la filiale de Google.

AlphaGo, l’IA qui avait battu plusieurs excellent joueurs de Go a depuis, pris sa retraite. À l’époque, DeepMind déclarait cela : « les parties palpitantes face aux meilleurs joueurs du monde, dans le pays où le go est né, ont marqué l’apogée d’AlphaGo comme compétiteur. C’est pourquoi le Future of Go Summit était la dernière compétition d’AlphaGo ». Aujourd’hui, AlphaStar a su mettre à mal l’équipe Team Liquid, composée de l’Allemand Dario « TLO » Wünsch et du Polonais Grzegorz « MaNa » Komincz.

Ce résultat est une grande première dans le monde. Il est d’autant plus impressionnant quand on connaît la complexité du jeu Starcraft 2. Il aura suffit de deux années de développement pour que DeepMind et Blizzard réussissent à créer une intelligence artificielle suffisamment puissante et rusée pour battre deux excellents joueurs, certainement classés dans le top 10 mondial. Si nous devions retenir qu’une chose de la puissance d’AlphaStar lors de ces parties, ce serait la micro-gestion, c’est-à-dire le contrôle de ses unités pendant un combat.

L’IA a vraiment été très forte. Les connaisseurs du jeu comprendront certainement mieux mais pour faire simple, elle était capable de bloquer les entrées de sa base avec ses bâtiments, de partir en reconnaissance chez l’ennemi et même de diviser ses troupes pendant un combat pour duper son adversaire. L’un des commentateurs du match a exprimé cela :  “Il n’y a aucun joueur au monde qui peut contrôler ses unités d’une telle façon, avec ce genre de précision. La micro-gestion est fantastique”.