C’est dans le cadre d’un programme de recherche baptisé “All of Us”, que Fitbit s’engage un peu plus dans le monde de la santé. Depuis plusieurs année déjà, l’intelligence artificielle et les nouvelles technologies de manière générale, travaillent au service de la santé.

C’est au bout d’une année 2018 exceptionnelle que la marque aux montres connectées décide de contribuer à la recherche médicale à sa façon. Fitbit permet à ses utilisateurs de partager leurs données avec le NIH, l’Institut National de la Santé aux États-Unis. Ce programme se base notamment sur l’étude des modes de vie de chacun et de les différences qui existent entre les différents sportifs.

All of Us est un programme de recherche lancé officiellement en mai 2018. Pour que les résultats soient significatifs, ils ont besoin d’étudier les données d’au moins un million de participants. La recherche vise à prévenir les problèmes de santé et les maladies graves. C’est dans ce cadre que Fitbit souhaite offrir la possibilité à ses utilisateurs de partager leurs données avec le programme de recherche. La société tient à préciser que des mesures seront prises pour protéger la vie privée des participants à l’étude.

Nous le savons, l’intelligence artificielle joue un rôle de plus en plus important dans le domaine de la santé : la technologie est appliquée pour différentes maladies comme la détection du diabète, l’analyse des radios ou la découverte de la maladie Alzheimer. Il y a quelques mois, Google et Verily publiaient un état des lieux de leurs efforts pour combiner l’intelligence artificielle et la santé.

De son côté, Fitbit a terminé l’année 2018 en beauté, notamment grâce à son produit phare : la montre connectée Versa Smartwatch. L’entreprise n’est pas la seule à s’engager auprès de la recherche. Tim Cook a récemment déclaré qu’il est fort probable que dans quelques années, on ne se souvienne d’Apple que pour sa contribution à la médecine. Voilà qui en dit long sur les ambitions de la société.