Cybersécurité Technologie

Des hackers auraient récupéré les données des assurances sur le 11/09

Ces données comprendraient des réponses aux multiples questionnements concernant l'attentat selon ces derniers.

Les hackers du groupe TheDarkOverlord ont annoncé avoir volé 18000 documents contenant des informations inédites concernant le 11/09 ce lundi. Ces dossiers donneraient des réponses aux partisans de la théorie du complot. Un porte-parole d’Hiscox, une des sociétés ayant perdu des informations, a reconnu le piratage et a indiqué que les données volées concernaient sûrement le litige lié au remboursement des dégâts à la suite de l’attentat. C’est le média MotherBoard qui l’a initialement contacté.

Les assureurs de Hiscox et Llyods of London, ainsi que les actionnaires de Silverstein Properties auraient sûrement aimé commencer l’année d’une autre manière. Non content de leur avoir volé 18000 documents, le groupe TheDarkOverlord les a mis dans une fâcheuse posture. Il réclame une rançon (au montant inconnu actuellement) en bitcoins sous peine de dévoiler les documents. Or, si ces sociétés privées payent, elles continueront de donner du grain à moudre aux théories conspirationnistes. Dans le cas contraire, c’est leur capacité à protéger coûte que coûte les données privées de leurs clients qui sera remise en cause.

Le groupe de hacker a déjà publié un petit nombre de dossiers citant les agences de la sécurité nationale chargées de la protection des transports et de l’aviation civile, mais aussi des cabinets d’avocats comme preuve supposé de la profondeur des informations dont il dispose. Il a affirmé qu’il révélerait progressivement des données en transmettant les clés de décryptage de documents qu’il a mis à disposition d’un grand nombre de journalistes. La seule manière d’inverser la tendance sera bien sûr de payer la rançon. Par ailleurs, chaque personne impliquée dans l’affaire a été invitée à prendre contact avec eux pour récupérer ses données personnelles sous crainte de voir ses informations devenir publiques.

Les policiers auront encore sûrement encore fort à faire concernant le piratage en 2019

Le porte-parole d’Hiscox a fait savoir qu’il y’avait peu d’informations liées au 11/09 dans les informations qui ont été volées au groupe. Par ailleurs, ce ne sont pas des données très importantes selon lui. De plus, rien ne prouve que les hackers disposent d’autant de documents qu’il veulent bien le faire croire à l’heure actuelle. Malgré tout, le piratage est suffisamment important pour que Hiscox ait demandé la coopération de la police américaine et britannique ( c’est une société anglaise) dans cette enquête. Reste à savoir si les forces de l’ordre arriveront à attraper les hackers, mais les chances seraient infimes.
La faille de sécurité chez Hiscox et ses consœurs semble confirmer la tendance à la hausse du hack des sociétés. L’année 2018 avaient été rythmée par un grand nombre de piratages, avec dernièrement celui de certains sénateurs républicains et de Quora pour le seul mois de décembre. Visiblement, l’année 2019 n’est pas partie pour inverser cette croissance exponentielle.

Send this to a friend