Transports

Tesla annonce l’arrivée de nouveaux Superchargeurs pour 2019

Le magnat de la voiture électrique, a dévoilé le lancement d'une nouvelle génération de chargeurs pour ses automobiles électriques : Le Superchargeur V3. Plus performants, ils seront disponibles dès l'année prochaine.

Elon Musk, PDG sulfureux de Tesla, a annoncé sur Twitter l’arrivée pour 2019 de Superchargeurs encore plus performants. Cela devrait permettre aux véhicules électriques de parcourir des distances encore plus grandes, en moins de temps. Le constructeur automobile prévoit par ailleurs d’étendre son réseau de Superchargeurs, là aussi en 2019.

Elon Musk a également observé dans un de ses tweets que Tesla, depuis ses débuts, avait largement étendu le réseau de bornes de recharge. Il a d’ailleurs déclaré dans ces mêmes tweets, s’attendre à doubler le nombre actuel de Superchargeurs d’ici la fin de 2019.

Il y a actuellement 11 414 Superchargeurs dans le monde, répartis sur 1 375 stations de charge. Les premières stations de charge ultra-rapide (120 kW) ayant été installées au cours de l’été 2014. Preuve de la volonté de l’entreprise Tesla de développer son emprise sur le secteur. La firme a déjà ouvert 44 nouveaux sites de chargement au cours du troisième trimestre 2018, selon le dernier rapport de résultats de la société.

Concernant la troisième version de la station de charge, cette dernière offrira apparemment une charge « beaucoup plus rapide » que les versions précédentes, selon Musk. Ce dernier n’a pas pour autant voulu dévoiler plus de détails, quant à la vitesse à laquelle les Superchargeurs seraient en mesure de fournir une charge complète aux véhicules électriques. Actuellement, il est nécessaire d’attendre 30 minutes pour voir son véhicule entièrement rechargé.

Avec une accélération à 100 km/h en 3,4 secondes sur sa Model S, Tesla se fait aussi remarquer par la rapidité de ses modèles électriques. Néanmoins ces automobiles nouvelle génération ne sont pas à la portée de toutes les bourses, l’entrée de gamme étant à un peu plus de 30 000 euros. Dernièrement, c’est aussi pour un cas de hacking sur l’un de ses véhicules, que le constructeur a fait l’actualité.

Send this to a friend