Les adresses électroniques des clients, de la data considérée comme le graal par les sociétés. Amazon l’a récemment confirmé, certains de ses salariés étaient corrompus et permettaient à quelques marques distribuées sur la plateforme de récupérer les mails de leurs clients et de supprimer des avis négatifs. La firme américaine parle de corruption.

Nous vous parlions récemment de l’ouverture d’une enquête à propos de cette affaire. C’est à la suite d’un rapport publié dans le Wall Street Journal que nous avons appris la nouvelle. Amazon a licencié au moins un employé suite à des pratiques frauduleuses. L’employé en question aurait été corrompu par l’une des marques distribuées sur Amazon.com. Le géant du ecommerce a déclaré que “l’employé responsable de cet incident a été licencié récemment. Nous sommes bien décidés à soutenir l’application de la loi et à engager des poursuites envers cette personne”.

Amazon précise que les marques concernées par cet incident sont informées. Il semblerait, selon le géant américain, qu’aucune autre information n’ait été divulguée suite à cette fuite. Le média The Verge publie le mail d’Amazon reçu par les . Dans ce courrier, on peut lire que l’employé a bien été licencié. Mais aussi que le tiers vendeur concerné par cette corruption a été banni du marché d’Amazon. Sans préciser de qui il s’agit.

Cependant, cela va plus loin. Un rapport a révélé que le vendeur accusé de corruption par Amazon aurait utilisé des personnes intermédiaires pour localiser les employés d’Amazon et les rencontrer. A priori, ils leur offraient beaucoup d’argent pour obtenir des informations internes à l’entreprise. Officiellement, leur objectif était de se démarquer des concurrents… De son côté, le géant a pris des mesures suite à cet incident. Les employés seront restreints quant à leur accès aux données des clients.