Le rachat de Shazam par Apple a été validé par la Commission Européenne
ApplicationTechnologie

Le rachat de Shazam par Apple a été validé par la Commission Européenne

Des services complémentaires

Le verdict est enfin tombé et il est positif. La Commission Européenne a validé le rachat par Apple de l’application de reconnaissance musicale Shazam. Le rachat a été annoncé en fin d’année dernière. On apprenait alors qu’Apple allait mettre la main sur Shazam pour une somme approchant les 400 millions de dollars. Mais fin avril 2018, la Commission avait lancé une enquête, visant à valider ou non le rachat suite aux plaintes de différents pays.

La Commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager a ainsi déclaré le 6 septembre « les données sont essentielles dans l’économie numérique. Nous devons donc examiner attentivement les transactions qui entraînent l’acquisition d’ensembles de données importants, y compris celles  potentiellement sensibles sur le plan commercial, afin de garantir qu’elles ne restreignent pas la concurrence. Après une analyse approfondie des données utilisateurs et musicales de Shazam, nous avons constaté que leur acquisition par Apple ne réduirait pas la concurrence sur le marché du streaming musical numérique. »

Pour la Commission, tout comme pour les deux entreprises, les services proposés sont simplement complémentaires. Apple ne devrait pas avoir accès aux données clients de ses concurrents et ne pourra ainsi pas les cibler afin de les inciter à changer de service au profit d’Apple Music. La Commission explique que « l’entité fusionnée ne pourrait pas exclure les fournisseurs concurrents de services de diffusion de musique numérique en limitant l’accès à l’application Shazam. […] l’intégration des ensembles de données de Shazam et d’Apple sur les données des utilisateurs ne conférerait pas un avantage unique à l’entité fusionnée sur les marchés sur lesquels elle opère.  »

Avec cette transaction, Apple va pouvoir sérieusement concurrencer Spotify, le leader du streaming musical, même si ce dernier n’a pas vraiment à s’inquiéter pour le moment et a gagné plus de 8 millions d’abonnés payants au premier trimestre 2018.

Send this to a friend