Le constructeur américain de voitures électriques Tesla a demandé à certains fournisseurs de rembourser une partie des paiements antérieurs datés de 2016 effectués par l'entreprise, afin de lui permettre d’atteindre son objectif de rentabilité.

Le Wall Street Journal a pu consulter une note interne de Tesla envoyée la semaine dernière à certains de ses fournisseurs. L'entreprise d'Elon Musk voit sa demande comme « essentielle » puisqu’elle pourrait lui permettre d'être soutenue dans une période critique de son développement.

Depuis sa création, Tesla a dépensé beaucoup d’argent pour ses projets. La société a perdu près de 2 milliards de dollars l'an dernier seulement et a brûlé – pour ne pas dire flamber - environ 3,4 milliards de dollars après son capital-investissement. La trésorerie est demeurée dans le rouge au 1er trimestre, affichant un déficit d’un milliard de dollars. Les résultats du deuxième trimestre doivent être publiés le 1er août.

Tesla essaie par tous les moyens de devenir rentable cette année malgré les pertes accumulées jusqu'ici. Le mois dernier, l'entreprise américaine a annoncé la suppression d'environ 4 000 postes afin d'espérer réduire les coûts et de devenir durablement rentable et a précisé qu’elle n'aurait pas d'impact sur la production du Model 3. La société a précisé qu'elle serait rentable aux troisième et quatrième trimestres de l'année. Elle a pourtant démontré une perte de 709,6 millions de dollars au premier trimestre.

Suite à la publication de cette annonce, le cours de l'action a perdu 4,48% à 299,54 dollars en bourse.