Déjà présente dans l'iPhone 6, la puce NFC ne sert aujourd'hui que pour ApplePay. En effet, la composante CoreNFC, permet à diverses applications d'utiliser la puce NFC comme un scanner des tags RFID. Le problème, c'est que pour être analysée, l'application doit être présentée au premier plan, ce qui limite les utilisations.

Avec la prochaine mise à jour de son système d'exploitation, Apple semble vouloir étendre les capacités de cette technologie en permettant par exemple aux utilisateurs, de déverrouiller la porte d'une chambre d'hôtel ou encore d'utiliser son smartphone comme titre de transport sans avoir à le déverrouiller, comme le confirme The Information. Apple devrait ainsi donner un accès à la puce RFID à certains développeurs tiers.

L'iPhone peut d’ores et déjà ouvrir des portes d'hôtels grâce au Bluetooth, mais avec le NFC cela s'avérerait plus sécurisée et surtout plus pratique. Sur le nouveau campus de Cupertino, certains employés utilisent déjà leur iPhone pour déverrouiller les portes des bâtiments. Ces « rumeurs » devraient être confirmées par la firme à la pomme le mois prochain, lors de l'ouverture du WWDC le 4 juin.

Récemment à Londres, des caisses de supermarchés qui scannent automatiquement le panier d'achats ont vu le jour. Grâce à des puces RFID, posés sur les articles, ces derniers sont directement détectés et il n'est ainsi plus utile de les scanner.